Formule 1 – Verstappen - Hamilton, J-2
Publié

Formule 1Verstappen - Hamilton, J-2

Dimanche, l’un des deux pilotes terminera devant l’autre et deviendra champion du monde 2021. A moins qu’ils ne s’accrochent et ne terminent pas. La tension monte.

par
Luc Domenjoz

Ils sont tout frais, Max Verstappen et Lewis Hamilton. La terrible épreuve de Djeddah et ses murs de béton, la tension qui régnait en Arabie saoudite, tout est oublié. Tous deux ont passé trois jours de vacances à Dubaï - mais pas ensemble! Tandis que le Britannique s’essayait au «Sky dive» (le saut en parachute en salle), le Néerlandais passait du temps avec sa famille pour célébrer l’anniversaire de sa petite amie.

Un accrochage en vue?

A la veille de cette ultime course, les deux pilotes se retrouvent à égalité parfaite de points, 369.5 points chacun. S’ils s’accrochent, dimanche, et sortent tous deux de route, comme ce fut le cas à Monza, Max Verstappen sera sacré champion du monde pour compter une victoire de plus que Lewis Hamilton – celle du Grand Prix de Belgique, qui n’a duré qu’un tour au ralenti derrière la voiture de sécurité!

Aucun des deux rivaux ne veut songer à cette éventualité. «Un pilote ne pense à ce genre d’issue, lâche Max Verstappen. Tout ce qu’on veut, c’est faire le meilleur boulot possible et gagner la course.»

«Je ne consacre aucune énergie à réfléchir à ça, commente pour sa part Lewis Hamilton. Plus tôt dans la saison, nous n’aurions jamais imaginé pouvoir jouer le titre à la dernière course. Nous étions en difficultés. Mais on s’est redressés, toute l’écurie s’est mobilisée pour revenir en tête. On veut continuer sur le même élan, on ne perd pas de temps à spéculer sur des situations qu’on ne contrôle pas.»

Les commissaires veillent au grain

A chaque Grand Prix, Michael Masi, le directeur de course, publie ce qu’il nomme des «event notes», reprenant des considérations générales sur les procédures du week-end, et signalant les virages pour lesquels il n’est pas permis de couper la piste.

Dans sa note numéro 2, jeudi, Michael Masi a rappelé l’article 12.4.5 du code sportif international. Il y est stipulé que des conduites «incompatibles avec les principes de fair-play et de sportivité» peuvent être sanctionnés par des retraits de points… un rappel qui va peut-être éviter un accrochage de plus. «Il est inutile de me rappeler cet article, je connais le règlement», s’agace Max Verstappen. Avant d’ajouter que, cette saison, il y eut bien d’autres «sujets à controverses.» Pour lui, les pénalités qu’il a subies à Djeddah (devoir rendre sa place pour avoir doublé hors de la piste) sont injustes. «Je ne sais pas pourquoi certains sont traités différemment que d’autres quand je ne suis pas impliqué», remarque-t-il.

Bien sûr, une sortie de route des deux rivaux favoriserait le Néerlandais. Mais si l’on en croit la note de Michael Masi, le pilote Red Bull sera observé attentivement par les commissaires, qui pourraient lui retirer des points – et donc son titre mondial – s’il provoquait un accrochage volontairement pour devenir champion.

Votre opinion