Suisse – Verts et PS veulent lancer une initiative pour la transition écologique

Publié

SuisseVerts et PS veulent lancer une initiative pour la transition écologique

Les partis veulent tous deux que Berne débloque les moyens nécessaires pour la réaliser et renforcer sa contribution internationale à la protection du climat.

par
Christine Talos
Students, activists and demonstrators hold placards during a worldwide climate strike against governmental inaction towards climate breakdown and environmental pollution on September 27, 2019 in Lausanne, western Switzerland. (Photo by FABRICE COFFRINI / AFP)

Students, activists and demonstrators hold placards during a worldwide climate strike against governmental inaction towards climate breakdown and environmental pollution on September 27, 2019 in Lausanne, western Switzerland. (Photo by FABRICE COFFRINI / AFP)

AFP

Face à «l’urgence de trouver des réponses aux crises du climat et de la biodiversité et face à l’incapacité du Conseil fédéral de se mettre au travail», les Verts veulent faire bouger la politique avec une initiative pour assurer la transition écologique, annoncent-ils dimanche dans un communiqué. Le PS veut en faire autant (lire encadré).

«Nous demandons la création d’un fonds qui permettra de lutter contre le réchauffement climatique, de s’adapter aux répercussions de ce changement et de préserver la biodiversité», font-ils savoir. «La Suisse ne peut plus – et ne doit plus – faire partie du problème, elle doit faire partie de la solution», soulignent-ils. «L’objectif de cette proposition est de mettre en marche le tournant écologique. Il s’agit d’une tâche commune, c’est pourquoi nous voulons obliger l’État à débloquer les moyens nécessaires», précise le président des Verts Balthasar Glättli.

Trois axes

Concrètement, l’initiative suivra trois axes. Le premier luttera contre le réchauffement via la transformation de l’économie et de l’industrie, le 2e s’occupera de l’adaptation aux changements climatiques pour protéger la population. Enfin, le 3e s’occupera de préserver la biodiversité.

Selon la NZZ am Sonntag, le fonds souhaité par les Verts pourrait être alimenté par un certain pourcentage du produit intérieur brut. L’objectif serait de 1% du PIB, soit près de 7 milliards de francs. Ce serait donc bien plus que le milliard de francs qui aurait alimenté le fonds pour le climat chaque année si la loi sur le CO2 avait été acceptée le 13 juin.

Des délégués et membres des Verts se sont mis au travail pour préciser les lignes de cette initiative, déjà ce samedi ou le parti tenait son assemblée générale. C’est d’ailleurs cette même assemblée qui devra se prononcer sur le lancement du texte au printemps prochain.

Le PS réfléchit lui aussi à une initiative et songe à collaborer avec les Verts

Comme les Verts, les maigres résultats obtenus à Glasgow incitent aussi le parti socialiste suisse à lancer une initiative. «Après le rejet dans les urnes de la loi sur le CO2, la chose est claire: pour faire face au plus grand défi de notre temps, la crise climatique, des investissements publics massifs sont urgemment nécessaires», estime le PS dans un communiqué dimanche. Son Comité directeur a donc décidé de se lancer lui aussi dans la préparation d’une initiative populaire dans ce sens, écrit-il. «Notre texte prévoit que, chaque année, entre 0,5 et 1 % du Produit intérieur brut soit investi dans le processus de transition écologique de la Suisse. Cela correspond à environ 7 milliards de francs annuellement», explique Roger Nordmann, chef du Groupe socialiste aux Chambres fédérales.

Le PS salue le projet d'initiative des Verts jugé «très similaire». Il va désormais discuter avec le parti écologiste pour décider si les projets respectifs doivent être développés comme initiative commune et unique ou comme initiatives jumelles.

Ton opinion

7 commentaires