Cyclisme: Victoire bleue aux Rousses, Froome se fait peur
Actualisé

CyclismeVictoire bleue aux Rousses, Froome se fait peur

Lilian Calmejane a remporté en solitaire la 8e étape du Tour de France. Chris Froome a failli partir dans le décor.

1 / 55
Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois  sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

Chris Froome (au centre), sacré pour la 4e fois sur les Champs-Élysées. Ses deux suivants, le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet, ont pris place sur le podium de cette 104e édition. (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP
AFP
Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto NL) a remporté la 21e étape sur les Champs-Elysées . (Dimanche 23 juillet 2017)

AFP

Lilian Calmejane (Direct Energie) a remporté la 8e étape du Tour de France entre Dole et les Rousses sur 187,5 km. Il s'agit de la première victoire sur la Grande Boucle pour l'Albijois de 24 ans.

Dans une étape remuante avec de nombreuses attaques, c'est finalement Lilian Calmejane qui a eu le dernier mot. Le Français a su tirer son épingle du jeu et battre la concurrence dans le Jura. Mais tout ne fut pas simple pour le coureur de Direct Energie. L'Albijois a dû puiser dans ses réserves pour s'adjuger sa première victoire sur le Tour.

«C'est énorme, je ne réalise pas vraiment, a confié le héros du jour. Franchement, c'est tout ce dont je pouvais rêver. Une victoire pour mon premier Tour de France, c'est incroyable. Cela ressemble à celle que j'ai décrochée sur la Vuelta. Et j'ai chopé des crampes à quatre bornes de l'arrivée si bien que je ne pouvais pas étirer ma jambe. Heureusement que j'ai un peu d'expérience, je me suis dit que je devais retrouver de la souplesse. En fait, je tirais un trop gros braquet. Une fois que j'ai arrêté de pédaler, le muscle allait mieux et j'ai pu repartir. Je me suis fait mal comme jamais.»

Car alors que tout semblait aller pour le mieux, le Français a ressenti des crampes à 5 kilomètres de l'arrivée. Sans paniquer, le protégé de Jean-René Bernaudeau a cessé de pédaler pour retrouver le tonus nécessaire et couper la ligne en vainqueur devant Robert Gesink, à 37'', et un peloton réglé par Guillaume Martin à 50''.

Attaquant patenté, Calmejane est récompensé, lui qui avait failli l'emporter en solitaire lors de la 3e étape Verviers - Longwy. Il s'agit de la deuxième victoire française sur le Tour après le succès d'Arnaud Démare au sprint. C'est également le deuxième succès tricolore aux Rousses après Sylvain Chavanel qui s'était imposé pour une première en 2010 dans cette station jurassienne.

Frayeur pour Froome

Chris Froome s'est fait une petite frayeur en partant tout droit dans un virage à droite. Heureusement, plus de peur que de mal pour le Britannique qui conserve le maillot jaune. Les Suisses sont restés assez timides dans cette étape pour baroudeurs. Mathias Frank a tenté de se glisser dans une échappée très tôt après le départ. Sans succès.

Dimanche, étape majuscule entre Nantua et Chambéry avec 4700 mètres de dénivelé. Sept ascensions au programme des 181,5 km du parcours, dont trois cols classés hors catégorie. Des montées peu connues comme le Col de la Biche, le Grand Colombier et le Mont du Chat.

Le Grand Colombier affiche une pente moyenne de 9,9% sur 8,5 km, alors que le Mont du Chat propose 10,3% sur 8,7 km. Le dernier sommet, le Mont du Chat, se situe à 26 kilomètres de l'arrivée mais cela n'empêchera pas les favoris de se livrer une bataille dantesque, surtout si la chaleur continue de s'inviter sur les routes de France.

Les tweets du TDF

(ats)

Votre opinion