Ski de fond - Tour de ski: Victoire pour Laurien van der Graaff
Actualisé

Ski de fond - Tour de skiVictoire pour Laurien van der Graaff

La Grisonne a réalisé un véritable exploit samedi en remportant son premier succès lors du sprint de Lenzerheide (GR).

La Suissesse Laurien van der Graaf.

La Suissesse Laurien van der Graaf.

Keystone

Sensation à Lenzerheide! Pour l'ouverture du Tour de Ski, Laurien van der Graaff a décroché la première victoire de sa carrière en remportant le sprint en skating, avec une dizaine de mètres d'avance sur la seconde, l'Américaine Sophie Caldwell.

Ce succès survient trois ans après le dernier podium de la Davosienne de 30 ans, à Rybinsk en Russie (3e). Pour y parvenir, elle a bénéficié d'un coup de pouce de la chance puisqu'elle a été repêchée au temps pour la finale, après sa 4e place dans sa demi-finale. Ce n'est que la deuxième victoire d'une fondeuse helvétique dans l'histoire de la Coupe du monde, 30 ans après celle d'Evi Kratzer sur 10 km classique à Calgary.

«Incroyable, c'est fou», ont été les premiers mots de VdG au micro de la FIS. La Suissesse aux racines néerlandaises sortait de deux saisons difficiles, avec de rares apparitions en finale. Et la voilà qui ressurgit au moment opportun, à cinq semaines des JO de PyeongChang. En Corée du Sud, le sprint (malheureusement pour elle) se disputera toutefois en style classique, pas son préféré.

En attendant, ce succès devant son public lui a arraché quelques larmes sur le podium et mis du baume au coeur. Car elle avait eu du mal à se remettre de sa disqualification injuste aux derniers Mondiaux à Lahti. Selon le jury, elle y aurait gêné Kikkan Randall en quart de finale, mais l'Américaine elle-même n'avait rien remarqué et s'était dite surprise de la sanction infligée à l'Alémanique.

Samedi, van der Graaff a aussi connu quelques frayeurs en raison d'une touchette en finale avec l'Américaine Jessica Diggins, qui a cassé son bâton. Mais elle a fait valoir sa maîtrise tactique, imposant d'abord un faux rythme en tête, puis portant une accélération que personne n'a pu contrer.

«Ce succès me rend très fière. Il récompense tout le travail effectué avec mes entraîneurs et mon entourage. Nous avons beaucoup discuté pour trouver des solutions.»

Sprinteuse pure, van der Graaff ne joue pas les places finales sur le Tour et tenait d'autant plus à briller sur son terrain. Elle compte désormais quatre podiums à son palmarès: cette victoire, plus une 2e place et deux 3es. A noter encore le 13e rang de la Lucernoise Nadine Fähndrich et la 18e de la biathlète Selina Gasparin.

Cologna sorti pour un centième

Dario Cologna n'a pas démérité, même s'il a manqué, pour un centième, l'accès aux demi-finales. Il a été éliminé à la photo-finish par son compatriote Roman Schaad. Le triple champion olympique grison a pris le 14e rang et marqué 10'' de bonification. Une place en demies lui en aurait valu au moins 22''. Son ultime coup de reins dans l'emballage final est encore insuffisant par rapport aux meilleurs, mais la condition physique paraît au point, comme il en convenait: «Ce résultat est ok pour moi, s'agissant d'un sprint. L'important est que la forme soit là.»

Meilleur Helvète, Jovian Hediger a été sorti en demi-finales. Le Vaudois a pris une méritoire 8e place, trois rangs devant Roman Schaad.

Le tenant du titre du Tour de Ski, Sergey Ustiugov, a d'entrée marqué son territoire. Le Russe s'est imposé devant l'Italien Federico Pellegrino et le Français Lucas Chanavat. Ustiugov a engrangé une minute de bonifications.

Sachant que plusieurs prétendants à la victoire finale ont marqué le pas, il s'agit d'un viatique précieux. Ainsi, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby et le Français Maurice Manificat ont été éliminés dans le prologue. Le Suédois Calle Halfvarsson n'a pas passé les quarts, comme Cologna.

(ats)

Votre opinion