Publié

Jérusalem-EstVingt ans d'aide en faveur des populations palestiniennes

Le directeur général de la DDC, Martin Dahinden, s'est rendu mardi à Ramallah pour commémorer les 20 ans de l'ouverture du Bureau de la DDC à Jérusalem-Est.

Martin Dahinden, directeur général de la DDC.

Martin Dahinden, directeur général de la DDC.

Keystone

Martin Dahinden, directeur général de la Direction du développement et de la coopération (DDC), est mardi à Ramallah, capitale administrative de l'Autorité palestinienne. Il prendra part à la cérémonie du 20ème anniversaire du Bureau de la DDC à Jérusalem-Est. Cet engagement éclaire la volonté de Berne de contribuer à la création d'Etat palestinien dans le cadre du processus de paix.

Durant ces vingt ans, la DDC s'est impliquée à hauteur de 500 millions de francs dans l'aide aux populations de Cisjordanie et Gaza, de Jérusalem-Est, dans le soutien aux organisations humanitaires internationales et à des ONG, pour divers projets à caractère social et humanitaire. Cette activité est menée en solo ou en partenariat avec d'autres Etats donateurs.

La DDC soutient, entre autres, plusieurs organisations internationales comme l'UNWRA, le CICR, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Confrontée ces dernières années à l'expansion du chômage dans les territoires palestiniens, la DDC s'est attelée à la création d'emplois à long terme.

La DDC épaule ainsi un programme de formation professionnelle capable de répondre aux besoins du marché. Il cible en particulier le domaine agricole et le secteur de l'huile d'olive, en partenariat avec l'ONG internationale Oxfam et l'Union Européenne.

Appel au respect du droit humanitaire

Le Bureau d'aide suisse à la coopération œuvre également à mieux former les agriculteurs palestiniens au processus de commercialisation de leurs produits. Le Bureau de Jérusalem-Est , responsable de la mise en œuvre de cette stratégie de coopération avec différents partenaires, coiffe toutes ces activités de l'aide suisse, tout en appelant au respect du droit humanitaire.

Mais les pratiques liées à l'occupation (implantations, barrière de séparation, barrages routiers, restriction des déplacements, blocus de la bande de Gaza) entravent les efforts de développement. La DDC place en tête de ses préoccupations les questions de mobilité des populations, des marchandises.

Le blocus de la bande de Gaza, qui s'accompagne du blocage de la livraison de matériaux de construction ou de leur livraison au compte-gouttes, a pour effet de nuire aux projets d'infrastructure dans ce territoire surpeuplé, totalement dépendant d'Israël en matière énergétique.

Mercredi 26 mars Martin Dahinden se rendra à Jéricho, en Cisjordanie, pour y signer un accord quadripartite (Suisse, Pays-Bas, Danemark, Suède) de promotion du droit humanitaire.

Israël-Palestine: 20 ans de paix qui patine

1 / 49
Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, espère donner le signal le plus fort possible pour qu'un accord de paix se produise. (16 décembre 2013)

Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, espère donner le signal le plus fort possible pour qu'un accord de paix se produise. (16 décembre 2013)

AFP
John Kerry: «Il faut «résoudre la question des colonies (...) et mettre fin à la présence perpétuelle des soldats israéliens en Cisjordanie.» (7 novembre 2013)

John Kerry: «Il faut «résoudre la question des colonies (...) et mettre fin à la présence perpétuelle des soldats israéliens en Cisjordanie.» (7 novembre 2013)

AFP
Fin juillet 2013, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères John Kerry  parvient à relancer les pourparlers entre les deux camps, après 6 missions dans la région en quatre mois.

Fin juillet 2013, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères John Kerry parvient à relancer les pourparlers entre les deux camps, après 6 missions dans la région en quatre mois.

AFP
(ats)

Ton opinion