Actualisé 31.10.2018 à 07:12

AllemagneViol collectif: le cauchemar a duré 4 longues heures

Sept Syriens et un Allemand se trouvent en détention provisoire après une agression sexuelle particulièrement violente commise sur une jeune femme de 18 ans à Fribourg-en-Brisgau.

von
ofu
Photo d'illustration

Photo d'illustration

Keystone

Une Allemande de 18 ans a vécu un véritable cauchemar. Le 13 octobre dernier, la jeune femme s'est rendue dans un club de Fribourg-en-Brisgau (ALL) pour y passer du bon temps avec des amis. Dans la soirée, elle a fait la rencontre d'un jeune homme qui lui a offert un verre. Après avoir fini la boisson, les deux jeunes gens ont quitté la disco un peu avant minuit, écrit mardi la Basler Zeitung.

Selon la police allemande, le calvaire de la jeune femme a commencé juste après. L'homme a l'a traînée derrière un buisson où il a commencé à l'importuner. La fêtarde n'a pas été en mesure de se défendre. Elle était comme paralysée, ajoutent les forces de l'ordre. Le Ministère public pense qu'il est possible qu'elle ait été droguée à son insu.

Un calvaire qui a duré 4 longues heures

Après avoir abusé de la jeune femme, le Syrien de 21 ans, qui vit en Allemagne depuis 2014, aurait laissé la victime couchée derrière les buissons pour aller chercher ses amis afin qu'ils puissent eux aussi l'agresser sexuellement. Consciente, mais toujours incapable de se défendre, la jeune femme a été violée par toujours plus d'individus. Lors de son interrogatoire, elle a avoué ne plus se souvenir du nombre exact d'hommes qui l'on violée. Selon «Bild», son agression a duré 4 longues heures.

La victime a porté plainte le lendemain des faits auprès de la police. Les traces ADN récupérées sur son corps ont permis de rapidement interpeller un premier suspect: un Syrien de 19 ans. Entre temps, la police est parvenue à interpeller sept autres suspects. Les huits hommes, sept Syriens et un Allemand, se trouvent actuellement en détention provisoire. Ils ont entre 19 et 29 ans. La plupart d'entre eux vivent dans des centres de requérants et presque tous ont déjà commis d'autres délits en Allemagne.

L'enquête se poursuit.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!