Centrafrique: Violences à Bangui, un Casque bleu tué

Actualisé

CentrafriqueViolences à Bangui, un Casque bleu tué

Une centaine de blessés, un Casque bleu tué: une nouvelle vague de violences secoue Bangui depuis dimanche.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Keystone

La capitale centrafricaine, Bangui, connaît depuis dimanche un fort regain de violences, dans lesquelles un Casque bleu et deux civils ont été tués. Une centaine de personnes ont aussi été blessées.

Mardi après-midi, un Casque bleu a été tué et huit autres blessés dans des affrontements entre une patrouille composée de Casques bleus et de soldats centrafricains, et des milices d'«auto-défense» auto-proclamées dans le quartier musulman du PK5 de la capitale.

Au moins 46 personnes ont été blessées ce même jour, dont 44 ont été prises en charge par l'ONG Médecins sans frontières (MSF), a indiqué l'ONG. Deux ont été transportés à l'hôpital pédiatrique de Bangui, selon du personnel hospitalier.

Ce regain de violence dans la capitale centrafricaine est inédit depuis l'élection de Touadéra à la tête de la Centrafrique, en 2016. Depuis plusieurs mois, le quartier PK5 de Bangui, où vivent retranchées les dernières populations musulmanes de Centrafrique, est théâtre de violences.

La population commerçante du quartier avait arrêté début 2018 de payer les milices armées pour protester contre leurs violences, qui se sont poursuivies.

Opération de démantèlement

Dimanche, l'ONU et les forces de sécurité centrafricaines ont lancé une opération militaire pour démanteler ces groupes armés.

Deux personnes sont mortes et près de soixante ont été blessées le premier jour de cette opération dans le PK5, tandis que plusieurs membres de ces groupes armés ont été arrêtés. Dans la nuit de dimanche à lundi, une base de la Minusca, dans le centre de la capitale, a été visée par une attaque d'assaillants non identifiés. Mardi, une fusillade a éclaté en milieu d'après-midi à la frontière entre le quartier du PK5 et le 3e arrondissement de la capitale.

«Une patrouille de Casques bleus rwandais appuyée par les forces de sécurité intérieure (FSI) centrafricaine et les forces armées centrafricaines (FACA) s'est fait tirer dessus et a poursuivi les assaillants jusqu'au quartier du PK5», a indiqué une source sécuritaire. Les échanges de tirs ont cessé vers 19h00.

Feuille de route

Ces violences interviennent alors que le chef du département des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix, et le commissaire pour la Paix et la Sécurité de l'Union africaine (UA), Smaïl Chergui, viennent d'arriver à Bangui mardi pour une visite conjointe.

Cette visite est «une continuation de ce que font les Nations Unies et l'UA aux côtés de ce pays», a indiqué M. Chergui à l'aéroport. L'UA promeut une feuille de route pour la paix en Centrafrique, dans le cadre de laquelle un panel de facilitateurs a rencontré ces dernières semaines la quinzaine de groupes armés qui combattent en province pour contrôler les ressources et gagner de l'influence.

(ats)

Ton opinion