Cyclisme: Violent crash et «perte de contrôle» sur le Tour de Burgos

Publié

CyclismeViolent crash et «perte de contrôle» sur le Tour de Burgos

La 2e étape du Tour de Burgos, mercredi, a été marquée par une impressionnante chute collective. Le Néerlandais David Dekker n’a pas vu un ralentisseur en descente.

La formation Jumbo-Visma s’est offert un triplé sur la deuxième étape du Tour de Burgos, mercredi, après une lourde chute qui a emporté une partie du peloton à quelques hectomètres de l’arrivée.

Alors que les coureurs de la Jumbo avaient pris la tête du peloton pour amener leur sprinteur David Dekker, ce dernier a été surpris par un ralentisseur dans une partie en descente. Le Néerlandais a perdu l’équilibre et a emmené une grosse dizaine de coureurs dans sa chute.

Ironie du sort, c’est son coéquipier Timo Roosen qui a franchi la ligne en premier, suivi de deux autres partenaires, Edoardo Affini et de Chris Harper. Les deux premiers ont même levé les bras…

«Avec cette vitesse aussi près de la ligne d’arrivée, il était impossible pour eux de savoir ce qu’il se passait», a expliqué David Dekker, qui a volé au secours de ses équipiers.

«Je n’ai pas vu le ralentisseur arriver dans ce passage en descente et j’ai complètement perdu le contrôle»

David Dekker

Victime de la chute, le Français Damien Touzé (AG2R Citroën) a notamment été évacué en ambulance, mais était bien conscient, d’après les déclarations du directeur sportif Nicolas Guillé à l’arrivée sur «L’Equipe TV».

David Dekker a également rejoint son bus épaulé par les membres de l’encadrement, avec de nombreuses plaies et égratignures sur l’intégralité du corps. «Je n’ai pas vu le ralentisseur arriver dans ce passage en descente et j’ai complètement perdu le contrôle», a-t-il réagi sur ses réseaux sociaux.

Au général, Santiago Buitrago, vainqueur de la première étape la veille, reste leader devant Ruben Guerreiro.

Chute aussi en Pologne

L’Allemand Phil Bauhaus (Bahrain) s’est imposé au sprint mercredi lors de la 5e étape du Tour de Pologne, longue de 178,1 km entre Lancut et Rzeszów (sud-est), à l’issue de laquelle le Colombien Sergio Higuita (Bora) est toujours leader.

Comme la veille, une chute s’est produite en fin de course. À 900 m de l’arrivée, le peloton s’est fait surprendre dans un virage serré, laissant seulement à une dizaine de coureurs la possibilité d’en découdre dans l’emballage final.

Septième à dix secondes du leader au classement général avant la 5e étape, le Zurichois Mauro Schmid (22 ans) n’est pas reparti mercredi. Le récent vainqueur du Tour de Belgique a été victime d’un mal de gorge, a informé son équipe, la Quick-Step, sur ses réseaux sociaux.

(AFP/JSA)

Ton opinion