Londres: Viols: il refuse de quitter sa cellule, l'audience se tient en prison
Publié

LondresViols: il refuse de quitter sa cellule, l'audience se tient en prison

Un Britannique, inculpé pour 21 infractions à l'encontre de huit victimes présumées, a reçu la visite des juges en prison après avoir refusé de quitter sa cellule.

par
J.Z.
Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol.

Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol.

Metropolitan police

Sur la période du 21 avril au 5 mai, Joseph McCann, 34 ans, aurait abusé de huit victimes âgées de 11 à 71 ans, certaines ayant également fait l'objet d'un enlèvement. Au cours de l'un des faits reprochés, il aurait notamment ligoté une femme à son domicile avant d'agresser sexuellement sa fille et son fils, âgés de 17 et 11 ans.

Selon «The Guardian», le Britannique a été arrêté à Congleton (UK) lundi dernier et placé en détention en vue d'une première audience mercredi à Londres. Mais le jour de la comparution, le prévenu a fait de la résistance, refusant de quitter sa cellule au tribunal de Westminster, malgré le recours à la force autorisé par la juge.

Dès lors, cette dernière a pris ce qui semble être, selon «The Guardian», une décision sans précédent: elle a convoqué une audience privée directement dans la prison de Belmarsh, où Joseph McCann a été transféré.

Jeudi, le prévenu a donc reçu la visite de la magistrate, accompagnée d'avocats, de journalistes, de policiers et de membres du personnel de la Cour, pour être entendu sur une liste de chefs d'accusation longue comme le bras.

Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol et quatre chefs d'enlèvement. Il a été replacé en détention provisoire jusqu'à sa prochaine audience le 23 mai prochain, qui se tiendra cette fois à Londres devant la Cour d'Old Bailey.

Votre opinion