Londres - Virés d’un avion de Swiss: ils étaient trop ivres pour s’en souvenir
Publié

LondresVirés d’un avion de Swiss: ils étaient trop ivres pour s’en souvenir

Quatre hommes ont été amendés pour leur comportement sur le tarmac à Heathrow.

Les quatre hommes avaient été expulsés le 11 mai d’un vol Londres-Zurich.

Les quatre hommes avaient été expulsés le 11 mai d’un vol Londres-Zurich.

Facebook/Swiss

Le mois dernier, quatre Britanniques ont embarqué à Heathrow dans un vol de Swiss reliant Londres à Zurich. Mais ils se sont montrés tellement insupportables, grossiers et ingérables que le commandant de bord a décidé de les expulser avant le décollage. Convoqués devant la justice, ces individus étaient tellement ivres au moment des faits qu’ils ne s’en souviennent même pas.

Le 11 mai, ces quatre hommes de 31 à 48 ans ont donc grimpé dans l’avion, relate «The Sun». L’un d’eux avait perdu une partie de sa carte d’embarquement. Mais avait jugé bon de hurler à l’équipage quelque chose comme «je m’en fous, putain»…

Devant leur état, le personnel avait aussi décidé qu’ils ne devaient pas rester sur les sièges menant aux issues de secours. Mais ce «déménagement» n’avait manifestement pas été de tout repos. L’un d’eux avait aussi photographié un membre de l’équipage. Et avait envoyé l’image à sa femme en insultant l’employé de Swiss et se plaignant qu’il allait les faire «virer du vol».

Le capitaine avait finalement tranché et jugé que voler avec ces quatre olibrius pouvait poser un problème de sécurité. La police avait été appelée et était venue les interpeller avant de les placer en garde à vue.

Amendes différenciées

Les quatre individus qui travaillent pour le même employeur viennent de comparaître devant le tribunal dEaling dans louest de Londres. Leurs avocats ont expliqué que les hommes effectuaient souvent ce trajet et n’avaient jamais posé problème par le passé. Les accusés ont cependant reconnu avoir beaucoup trop bu ce jour-là. Mais ils n’ont manifestement pas raconté beaucoup plus car au sortir de leur garde à vue, une fois dessaoulés, ils avaient dit qu’ils ne se souvenaient pas de l’incident…

Les prévenus ont écopé d’amendes diverses selon leur comportement dans l’avion. 319 livres (410 francs) pour la plus basse, 1185 (un peu plus de 1500 francs) pour la plus élevée. L’un d’entre eux a payé cependant encore bien plus cher: il a perdu son emploi à cause de ses débordements dans l’avion.

(R.M.)

Votre opinion