Actualisé 12.02.2013 à 14:00

Retraits de permisVitesse et alcool, les Suisses ont été plus attentifs

Le nombre des retraits de permis a légèrement diminué en 2012. Les retraits pour excès de vitesse ont baissé de 4,2% alors qu'ils avaient atteint un niveau record en 2010. Les cas dus à l'alcool ont aussi baissé.

76'196 conducteurs helvétiques ont été sanctionnés d'un retrait de permis.

76'196 conducteurs helvétiques ont été sanctionnés d'un retrait de permis.

Keystone

Le nombre de retraits de permis en Suisse est resté stable en 2012. Il s’est élevé à 76’196, soit 717 de moins que l’année précédente. Les retraits pour excès de vitesse et pour l’inobservation des panneaux de signalisation ont connu une forte baisse.

A l’instar des années précédentes, les principaux motifs de retrait ont été le non-respect de la vitesse maximale autorisée et l’alcool au volant, comme le révèlent les chiffres de l’Office fédéral des routes (OFROU) publiés mardi. Les retraits pour excès de vitesse ont diminué de 4,2% (30’863 cas), alors qu’ils avaient atteint un niveau record en 2010 (35’427).

Les cas dus à l’alcool ont légèrement diminué. Les retraits de permis - alcoolémie de 0,8 pour mille ou plus - ont baissé de 0,6% (17’105), celui des avertissements - alcoolémie de 0,5 à 0,79 pour mille - de 4,5% (6084).

Les retraits liés à l’inattention ou la distraction sont repartis à la hausse, après avoir diminué en 2011. L’utilisation d’appareils électroniques multimédias - téléphones, systèmes de navigation, etc. - a ainsi donné lieu à 10’232 retraits, ce qui représente une hausse de 7% par rapport à 2011 (9575).

La plupart des retraits (61,6%) ont été prononcés pour une durée d’un à trois mois (62,8% en 2011). Le nombre de retraits limités à une période de sept à douze mois a baissé de 3,6% (3351 cas). Quant aux confiscations d’une durée supérieure, ils ont connu une nouvelle baisse (-5,6%), passant de 1517 à 1432.

Le nombre de permis retirés pour une durée indéterminée a lui au contraire augmenté de près de 4,5%: ils représentent 20,6% des permis retirés.

Récidivistes

Le permis de conduire à l’essai, introduit en 2005, se répercute aussi sur les statistiques: le nombre de personnes dont le «bleu» a été annulé, parce qu’elles avaient commis deux infractions durant la période probatoire a de nouveau augmenté, passant de 1625 à 1760, une augmentation de 8,3%, contre 17% en 2011.

Le régime juridique du système dit en cascade, - également en vigueur depuis 2005 - à savoir la prolongation progressive de la durée du retrait pour les récidivistes, a débouché sur une baisse du nombre de retraits. Si ce phénomène venait à se poursuivre ces prochaines années, la révision aurait atteint son objectif principal, note l’OFROU.

Jeunes conducteurs

Les chauffards qui se voient retirer leur «bleu» sont surtout des jeunes. Dans 23’950 cas (-1,5% par rapport à 2011), le retrait de permis a frappé une personne entre 20 et 29 ans.

Suivent les 50-59 ans, (+8,5), les 60-69 ans (+1,3%) et les plus de 70 ans (+1,4%). Dans la tranche d’âge 30-49 ans, l’OFROU observe en revanche une baisse des confiscations.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!