Euro 2020 - Vladimir Petkovic en quête du juste milieu
Publié

Euro 2020Vladimir Petkovic en quête du juste milieu

L’équipe de Suisse se cherche encore tactiquement, lors de cet Euro 2020. Le sélectionneur doit trouver la bonne formule pour gêner l’Italie, à Rome, mercredi, notamment dans l’entrejeu.

par
Robin Carrel
(Rome)
Vladimir Petkovic change régulièrement de dispositif tactique au milieu du terrain.

Vladimir Petkovic change régulièrement de dispositif tactique au milieu du terrain.

AFP

Jouer à deux «six», derrière un «di? Et pourquoi pas un «six» et deux «huit»? Vladimir Petkovic passe de l'un à l'autre depuis quelques matches, certaines fois en pleine rencontre, selon le résultat et la physionomie de la partie. En faisant ça, il doit se priver soit de Remo Freuler, soit de Denis Zakaria, vu qu'il considère Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri comme incontournables.

Face au Pays de Galles, le milieu offensif de Liverpool a disputé 66 minutes, soit 21 de plus que contre les Etats-Unis et le Liechtenstein en préparation. On ne peut pas dire qu'il a particulièrement brillé lors de ces trois affrontements. Son investissement n'est absolument pas en cause, mais – et c'était attendu –, «XS» n'a pas encore repris le rythme des grands matches. Lui même semble s’en frustrer.

Le Bâlois n'a joué que 16% des minutes disponibles avec les «Reds» en 2020/2021 et ça se sent dans son jeu, lui qui n'a été présent que sur... 2% des buts des siens au bord de la Mersey. Samedi, à Bakou, il a oublié deux fois des partenaires en première période, lors des rares surnombres que la Suisse a pu se procurer. Il n'a «touché» que quatre fois ses attaquants du match et c'est trop peu. Heureusement, sa patte gauche est toujours létale - il est à l’origine du but d’Embolo sur corner -, mais ça ne suffit pas à ce niveau de la compétition.

Remo Freuler, lui, a peut-être joué un peu trop la sécurité pour ses toutes premières minutes dans un grand tournoi de niveau international. Le Bergamasque a touché 71 ballons (93% de passes réussies), mais sans tirer au but, une de ses grandes qualités, pourtant. Inquiétant au cours d'une partie où la Suisse a eu le ballon la grande majorité du temps et près de 65% de possession en première période.

«Ce n’était pas facile de rentrer dans une partie comme ça, lorsque l’équipe jouait un peu trop bas, a commencé à expliquer Denis Zakaria, qui a relayé Shaqiri après l’heure de jeu. J’ai essayé d’apporter offensivement sur quelques actions, mais ça n’a pas suffi pour marquer un but et rapporter cette victoire. C’est dur de se satisfaire de ce résultat. Lors du prochain match, il faudra être sûr que, si on marque, on reparte tout de suite de l’avant.»

L'entrée de Zakaria, justement, a été intéressante. Le Genevois manque encore un peu de rythme et peut-être de confiance aussi, après avoir subi une vilaine blessure cette saison. Mais contre les Gallois, on a vu, à partir de la 66e minute, que son activité dans les deux sens de la pelouse était nécessaire à un groupe qui ne compte pas deux profils dans son genre.

«On a eu un peu tendance à reculer après le 1-0 et c’est quelque chose que j’ai vécu quelques fois avec Mönchengladbach cette saison. C’est un peu dans la tête, je pense, a détaillé le milieu défensif. C’est un grand tournoi, il y a de la pression. Et il y a aussi un bon adversaire à prendre en compte. Ils ont pris plus de risques, ils voulaient revenir et tout ça joue aussi. On a eu des occasions de mettre ce deuxième but, mais on ne l’a pas mis…»

Une autre possibilité que de choisir entre Zakaria et Freuler s'offre peut-être au sélectionneur national. Et la piste a été creusée au Borussia Mönchengladbach, où Marco Rose semble avoir trouvé le poste idéal pour... Breel Embolo. L'attaquant «de puissance» n'est jamais aussi bon que quand il faut jouer avec son corps et faire des différences physiquement entre les lignes. Il a un énorme volume de jeu et adore mettre ses partenaires en valeur. En Allemagne, Marcus Thuram et Alassane Pléa, par exemple, se régalent des espaces créés par le Suisse.

Votre opinion