Euro 2020 - Vladimir Petkovic: «On a laissé passer une opportunité»

Actualisé

Euro 2020Vladimir Petkovic: «On a laissé passer une opportunité»

L’entraîneur national a commenté le nul concédé par la Suisse face au Pays de Galles (1-1), pour son entrée en lice dans la poule A de l’Euro 2020.

par
Robin Carrel
(Bakou)
Le «Mister» a remplacé Xherdan Shaqiri après l’heure de jeu.

Le «Mister» a remplacé Xherdan Shaqiri après l’heure de jeu.

AFP

Le sélectionneur de l’équipe de Suisse est passé en conférence de presse après la déception face au Pays de Galles. Il y a expliqué le nul concédé par les siens, avec un soupçon de langue de bois. L’ancien coach de la Lazio n’a étonnement pas semblé remarquer ou vouloir expliquer le trou d’air de 20 minutes de sa troupe après avoir ouvert le score.

Le seul but suisse de la rencontre inscrit par EmboloRTS 2

Comment expliquez-vous ce qu'il s'est passé après l'ouverture du score?

Je ne pense pas que le match a changé. Le Pays de Galles n'a pas eu beaucoup d'opportunités, mais on n'a pas su prendre l'avantage sur nos nombreuses occasions. On était peut-être un peu plus passifs, c'est vrai. Mais ce n'est pas totalement de notre fait, c'est aussi que les Gallois devaient davantage se livrer et n'avaient plus grand-chose à perdre. On est bien revenu ensuite, mais j'aurais aimé qu'on pousse plus, qu'on soit davantage agressif. C'est facile à dire, mais on a vu aujourd'hui les qualités de notre adversaire...

La Suisse a perdu de la stabilité avec la sortie de Shaqiri?

Oui, mais ce n'est pas un problème de qualités techniques. Je devais penser au prochain match et on aura besoin de lui. Je voulais apporter de l'équilibre au milieu avec l'entrée de Zakaria.

Que pensez-vous de votre situation actuelle?

On savait depuis le début que c'était un groupe très homogène. Evidemment, l'Italie en est la favorite, on le sait. On devra faire de gros matches pour le reste de cette phase de poules. Il faudra être plus précis. Rien n'est encore perdu... On a laissé passer une opportunité, mais on doit encore jouer l'Italie et la Turquie. On fera les comptes après.

Justement, l'Italie a été impressionnante hier... Vous allez changer votre système?

Il faut que j'évalue la situation. On ne va pas s'éloigner de notre philosophie parce que c'est l'Italie. On va aller là-bas sans peur, ni concéder d'espaces. Comme on l'a fait jusqu'ici. Ce sera très différent, un autre adversaire, un autre stade... Il y sera peut-être plus facile de faire certains mouvements offensifs, qui étaient compliqués face à des Gallois regroupés.

Vous restez optimiste?
Notre adversaire a été surprenant. On a essayé de gagner, mais on doit se contenter d'un point. On a tout fait pour gagner, mais comme je l'ai déjà dit, on n'a pas été assez précis et on n'a pas profité de nos occasions. C'est l'Euro, il n'y a pas de petites équipes à ce niveau. Il faut toujours montrer sur le pré vos qualités pour mériter la victoire. Evidemment, je ne suis pas content de ce nul, mais on prend ce point et on va essayer de le faire fructifier.

Vous avez tiré 18 fois... Mais cadré seulement à quatre reprises.

Je me répète, on a manqué d'un peu de précisions. On n'a pas réussi à la mettre plus d'une fois dans les filets. On aurait pu obtenir un meilleur résultat, mais il faut davantage croire en nous et essayer encore et encore. Faire preuve, évidemment, de plus de réalisme.

Le programme du groupe A.

Le classement du groupe A.

Ton opinion