Etats-Unis: Voici Henry, le premier robot sexuel destiné aux femmes
Publié

Etats-UnisVoici Henry, le premier robot sexuel destiné aux femmes

Le bougre de silicone affiche des mensurations de rêve et assure des «performances sexuelles surhumaines». Il est désormais commercialisé mais coûte 11 000 dollars, minimum.

par
Laurent Siebenmann
1 / 6
Matt McMullen, PDG de RealBotix, présente Henry, un robot sexuel d'1m80 aux yeux volontairement ténébreux et au corps d'éphèbe. La machine est capable de «performances sexuelles surhumaines» et d'avoir «une libido».

Matt McMullen, PDG de RealBotix, présente Henry, un robot sexuel d'1m80 aux yeux volontairement ténébreux et au corps d'éphèbe. La machine est capable de «performances sexuelles surhumaines» et d'avoir «une libido».

Capture écran YouTube
Mais loin de n'être qu'une poupée de silicone merveilleusement pourvue, Henry peut entretenir une discussion en matière de films ou de séries TV. Et même faire des blagues, chanter ou dire des poèmes...

Mais loin de n'être qu'une poupée de silicone merveilleusement pourvue, Henry peut entretenir une discussion en matière de films ou de séries TV. Et même faire des blagues, chanter ou dire des poèmes...

Capture écran YouTube
Henry a tout de même quelque points faibles, comme sa motricité toute relative. Seule sa tête est réellement robotisée.

Henry a tout de même quelque points faibles, comme sa motricité toute relative. Seule sa tête est réellement robotisée.

Capture écran YouTube

Spécialiste des robots sexuels, la société RealBotix annonce la commercialisation d'Henry, le premier robot masculin destiné au plaisir des dames.

Selon Matt McMullen, PDG de l'entreprise, le bougre d'1m80 aux yeux volontairement ténébreux et au corps d'éphèbe est capable de «performances sexuelles surhumaines» et d'avoir «une libido». Fichtre.

Mais loin de n'être qu'une poupée de silicone merveilleusement pourvue, Henry peut entretenir une discussion en matière de films ou de séries TV. Et même faire des blagues, chanter ou dire des poèmes, assure RealBotix.

Henry a tout de même quelque points faibles, comme sa motricité toute relative. Seule sa tête est réellement robotisée. Sa «personnalité» est régie par une dizaine de traits de caractère préprogrammés. Les audacieuses propriétaires de la machine dite de compagnie peuvent interagir avec elle, via une application smartphone. On a connu plus glamour.

Par ailleurs, malgré ses mensurations de rêve, Henry ne pèse que 40 kilos. Un peu léger pour faire réellement illusion, en effet.

Précisons enfin que le bellâtre synthétique est vendu au prix de base de 11 000 dollars. Un prix amené à grimper (si l'on ose dire) jusqu'à 15 000 euros, selon les options supplémentaires choisies. Comme le ronflement, par exemple. Non, on rigole.

Votre opinion