Hockey sur glace: Voici les cinq Canadiens à suivre
Publié

Hockey sur glaceVoici les cinq Canadiens à suivre

Ce jeudi (16h15), la Suisse affrontera le Canada en quart de finale du mondial, à Kosice. S'il n'y a pas de superstar chez l'adversaire des Helvètes, plusieurs individualités sont à surveiller de près.

par
Grégory Beaud
Kosice
1 / 5
Canada's Sean Couturier celebrates after scoring his side's 4th goal during the Ice Hockey World Championships semifinal match between Canada and Russia in the LANXESS arena in Cologne, Germany, Saturday, May 20, 2017. (AP Photo/Martin Meissner)

Canada's Sean Couturier celebrates after scoring his side's 4th goal during the Ice Hockey World Championships semifinal match between Canada and Russia in the LANXESS arena in Cologne, Germany, Saturday, May 20, 2017. (AP Photo/Martin Meissner)

epa07581275 Jonathan Marchessault of Canada (L) in action against goalkeeper Niklas Treutle of Germany (R) during the IIHF World Championship group A ice hockey match between Canada and Germany at the Steel Arena in Kosice, Slovakia, 18 May 2019. EPA/MARTIN DIVISEK

epa07581275 Jonathan Marchessault of Canada (L) in action against goalkeeper Niklas Treutle of Germany (R) during the IIHF World Championship group A ice hockey match between Canada and Germany at the Steel Arena in Kosice, Slovakia, 18 May 2019. EPA/MARTIN DIVISEK

epa07590390 James van Riemsdyk of US (R) in action against goalkeeper Matt Murray of Canada (L) during the IIHF World Championship group A ice hockey match between Canada and USA at the Steel Arena in Kosice, Slovakia, 21 May 2019. EPA/MARTIN DIVISEK

epa07590390 James van Riemsdyk of US (R) in action against goalkeeper Matt Murray of Canada (L) during the IIHF World Championship group A ice hockey match between Canada and USA at the Steel Arena in Kosice, Slovakia, 21 May 2019. EPA/MARTIN DIVISEK

1. Sean Couturier

C'est lui la principale star des Canadiens. Joueur vedette des Philadelphia Flyers, il sera d'ailleurs l'une des étoiles de la NHL à se produire à Lausanne au début de la saison prochaine pour le match de gala face au Lausanne HC. Pas franchement dominant depuis le début du tournoi (7 matches, 3 points), il n'attend probablement qu'une chose: que les rencontres sérieuses commencent. Face à la Suisse, le joueur de centre de 26 ans pourrait causer bien des problèmes à la défense tant il peut impacter le jeu de bien des manières différentes. Rapide, solide physiquement et doté d'un bon shoot, il est coutumier des saisons à plus de 70 points en NHL. Attention, danger!

----------

2. Jonathan Marchessault, ailier

Il a été l'un des principaux acteurs de la belle histoire des Las Vegas Golden Knights la saison dernière avec la finale en NHL. Auteur de play-off fantastiques (20 matches, 21 points), le Québécois n'a pas été autant en veine lors de la saison qui vient de se terminer. Rapide et habile techniquement, il est l'archétype parfait du joueur moderne avec ses 175 cm pour 79 kilos. Les surfaces de glace plus grandes en Europe ne lui font pas peur. Bien au contraire. depuis le début du tournoi, il en est à 9 points en 7 matches pour sa première participation à un championnat du monde.

----------

3. Matt Murray, gardien

La probabilité qu'il soit devant le filet est immense. Depuis le début du tournoi, le gardien des Pittsburgh Penguins a disputé quatre des sept matches de son équipe, contre deux et un pour ses coéquipiers. Le double vainqueur de la Coupe Stanley (2016 et 2017) vit, comme Marchessault, son premier championnat du monde. Souvent engagé en play-off de NHL, il compte bien ne pas revenir chaque année. A seulement 24 ans, le dernier rempart sort de séries éliminatoires décevantes avec son équipe et une sortie par la petite porte face aux New York Islanders. Ce mondial slovaque est la bonne opportunité de terminer la saison 2018-2019 sur une note positive.

----------

4. Mark Stone, ailier

Une participation au championnat du monde et un titre mondial. Monsieur 100% dispute un excellent tournoi. Le puissant ailier droit de 193 cm pour 100 kilos a sauvé son équipe d'un piège lors du match face à la Slovaquie. Alors que le score était de 5-5 à quelques secondes de la fin du match, il a brisé le coeur de tout un pays en inscrivant le 5-6 à 59'59''. Le pays hôte ne s'en est jamais remis. Transféré d'Ottawa à Las Vegas en cours de championnat, il vient de disputer sa meilleure saison sur le plan comptable avec 73 points en 77 matches. A surveiller comme le lait sur le feu. En l'absence du suspendu Anthony Mantha, c'est lui le meilleur compteur des Canadiens.

----------

5. Alain Vigneault, entraîneur

A l'instar de Sean Couturier, il sera également l'un des invités de marque à Lausanne en septembre prochain. Futur coach des Philadelphia Flyers, il est l'entraîneur du Canada à un mondial pour la première fois de sa carrière. Une carrière de coach principal qu'il avait commencée dans les années 90 à Montréal. Il a ensuite transité par Vancouver et les New York Rangers avant de trouver une place au sein de la franchise de Pennsylvanie. Âgé seulement de 58 ans, il est déjà doté d'une très solide expérience.

Votre opinion