Hockey sur glace: Voici les stars du Mondial en Finlande
Publié

Hockey sur glaceVoici les stars du Mondial en Finlande

Le Championnat du monde en Finlande (Helsinki et Tampere) débute ce vendredi. La sélection helvétique entre en lice samedi contre l’Italie (15 h 20). En attendant, voici les joueurs qui vont faire parler d’eux durant le tournoi.

par
Cyrill Pasche
Nico Hischier (13) et Timo Meier (28) seront deux des stars du Championnat du monde en Finlande.

Nico Hischier (13) et Timo Meier (28) seront deux des stars du Championnat du monde en Finlande.

Claudio Thoma/freshfocus

Moritz Seider (Allemagne)

Moritz Seider.

Moritz Seider.

Claudio Thoma/freshfocus

Le défenseur de 1,93 m des Detroit Red Wings a fait des ravages pour sa première saison en NHL (50 points) et figure parmi les favoris pour le titre de Rookie de l’année (Calder Trophy). À 21 ans, il est déjà le numéro un des Red Wings en défense et une future pointure du circuit à sa position. Seider a été formé à Mannheim, en Allemagne. Il dispute son troisième tournoi après 2019 et 2021. Avec Tim Stützle, le prodige de 20 ans des Ottawa Senators, Seider sera la grande attraction dans le camp allemand. L’Allemagne affrontera la Suisse le 24 mai (11 h 20).

Salaire NHL 2021-2022: 1,7 million d’USD

Timo Meier (Suisse)

Timo Meier.

Timo Meier.

Claudio Thoma/freshfocus

Avec 76 points en 77 matches, dont 35 buts, l’Appenzellois a explosé toutes ses meilleures marques offensives depuis ses débuts en NHL lors de la saison 2016-2017. Le premier choix des Sharks à la draft de 2015 (9e sélection) sera l’atout offensif numéro un de l’équipe de Suisse lors du tournoi en Finlande. L’ailier de 25 ans participe aux Mondiaux pour la troisième fois après 2018 et 2021.

Salaire 2021-2022: 6 millions d’USD.

Nico Hischier (Suisse)

Nico Hischier.

Nico Hischier.

Claudio Thoma/freshfocus

Le capitaine des New Jersey Devils a lui aussi bouclé sa meilleure campagne en NHL. Avec 60 points en 70 matches, dont 21 buts, le Valaisan a franchi un palier en termes de production offensive. Le premier choix historique de la draft 2017 a signé un contrat de sept ans d’une valeur totale de 50,75 millions de dollars en 2019.

Salaire NHL 2021-2022: 7,25 millions d’USD.

Alexandre Texier (France)

Alexandre Texier.

Alexandre Texier.

freshfocus

Le choix de deuxième tour des Blue Jackets en 2017 (45e sélection) s’est taillé une place à Columbus. L’attaquant français a toutefois vécu une dernière saison – sa troisième avec la franchise de l’Ohio – compliquée puisqu’il a manqué les 42 derniers matches de la saison après s’être fracturé un doigt ainsi que pour des raisons personnelles. Il participe aux Mondiaux pour la troisième fois après les éditions de 2018 et 2019. Il sera l’atout offensif numéro un des «Bleus» dirigés par Philippe Bozon. La Suisse affrontera les Français le 22 mai (19 h 20).

Salaire NHL 2021-2022: 1,525 million de USD.

Mathew Barzal (Canada)

L’attaquant canadien était entré avec fracas en NHL lors de la saison 2017-2018, obtenant 85 points en 82 matches à sa première année sous le maillot des New York Islanders dans la meilleure ligue de la planète. Une campagne exceptionnelle qui lui avait valu le titre de Rookie de l’année (Calder Trophy). Depuis, la production offensive du joueur de centre a diminué: Barzal n’a obtenu «qu’une soixantaine de points lors des quatre saisons qui ont suivi. Il avait obtenu sept points en 10 matches lors des Mondiaux 2018 sous le maillot du Canada. La Suisse affronte la sélection à feuille d’érable le 21 mai (15 h 20).

Salaire NHL 2021-2022: 7 millions de USD.

Nikolaj Ehlers (Danemark)

Nikolaj Ehlers (à gauche).

Nikolaj Ehlers (à gauche).

freshfocus

Nikolaj Ehlers retrouve son père Heinz, le coach de la sélection danoise, pour ces Mondiaux en Finlande. L’ancien junior du HC Bienne devenu l’un des joueurs offensifs majeurs des Winnipeg Jets sort d’une saison de 28 buts en NHL (50 points). En 2017, Ehlers a signé un contrat de sept ans d’une valeur totale de 42 millions de dollars avec la franchise du Manitoba, dont il a été le premier choix en 2014 (9e sélection au total). Il avait largement contribué à la qualification du Danemark pour les JO de Pékin avec son père Heinz Ehlers comme entraîneur, mais il n’avait finalement pas pu y participer en raison de l’absence de dernière minute des joueurs de NHL. Le Danemark sera le deuxième adversaire de la Suisse, dimanche 15 mai à 19 h 20.

Salaire NHL 2021-2022: 6 millions d’USD.

Juraj Slafkovsky (Slovaquie)

Juraj Slafkovsky (à droite, lors des CM 2021 des moins de 20 ans).

Juraj Slafkovsky (à droite, lors des CM 2021 des moins de 20 ans).

freshfocus

L’ailier slovaque s’est fait un nom lors du tournoi olympique de Pékin au mois de février. Meilleur buteur de la compétition (7 buts en 7 matches), médaillé de bronze avec l’équipe slovaque, Slafkovsky avait couronné son immense tournoi avec le titre de MVP, le tout à l’âge de 17 ans. Le prodige slovaque, qui évolue au TPS Turku en Finlande, va très probablement être repêché dans le Top 5 de la prochaine draft de la NHL. Un tournoi mondial réussi pourrait encore considérablement augmenter sa cote en vue du repêchage où les Canadiens de Montréal, soit dit en passant, ont hérité du premier choix. Les Slovaques défieront les Suisses le 18 mai (19 h 20).

Elvis Merzlikins (Lettonie)

Elvis Merzlikins.

Elvis Merzlikins.

freshfocus

L’ancien gardien du HC Lugano est devenu une star du côté de Columbus, en NHL. Le Letton, toujours aussi spectaculaire devant les filets, vient de boucler sa troisième saison avec les Blue Jackets, où il a prolongé son contrat pour une durée de cinq ans (27 millions d’USD au total). Un nouveau bail qui entrera en vigueur dès la saison prochaine.

Salaire NHL 2021-2022: 4 millions d’USD.

Seth Jones (États-Unis)

Le capitaine de la sélection américaine – un ancien coéquipier de Roman Josi à Nashville – est l’un des meilleurs défenseurs de NHL. Échangé à Chicago la saison passée en provenance des Columbus Blue Jackets, Jones dispute ses troisièmes Mondiaux avec les USA (2014, 2015, 2022). Il avait été élu meilleur défenseur en 2014 et avait décroché le bronze l’année suivante, en 2015. Le grand défenseur droitier (1,93 m) a été le quatrième choix de la draft 2013 (Nashville Predators).

Salaire NHL 2021-2022: 5,4 millions d’USD.

Tomas Hertl (Tchéquie)

Le Tchèque est un des piliers des San Jose Sharks avec le Suisse Timo Meier. Il sort d’une saison à 30 buts (il en avait marqué 35 en 2019) et va participer aux Mondiaux pour la quatrième fois de sa carrière. Au mois de mars, Hertl s’est engagé sur le long terme avec les Sharks, qui l’avaient repêché au premier tour de la draft en 2012 (17e choix): le centre tchèque a signé un contrat de huit ans qui entrera en vigueur la saison prochaine d’une valeur totale de 65 millions de dollars (8,13 millions d’USD annuels).

Salaire NHL 2021-2022: 5,625 millions d’USD.

Valtteri Filppula (Finlande)

Valtteri Filppula.

Valtteri Filppula.

Bastien Gallay/freshfocus

Preuve que son réservoir de joueurs de haut niveau est particulièrement fourni, la Finlande dispute son tournoi à domicile sans stars de NHL, mais avec la plupart des champions olympiques de février dernier. Le joueur qui impose le plus de respect n’est autre que Valtteri Filppula, porte-drapeau de la délégation finlandaise aux JO et capitaine de la sélection couronnée d’or à Pékin. Le joueur de Genève-Servette est aussi le joueur qui a le plus patiné en NHL (1222 matches), où il a d’ailleurs soulevé la coupe Stanley en 2008 avec les Detroit Red Wings.

Rasmus Dahlin (Suède)

Le premier choix de la draft en 2018 (Buffalo Sabres) a connu sa saison la plus prolifique en NHL avec une campagne de 53 points, dont 13 buts. Le défenseur suédois, qui a d’ailleurs pris part au All Star Game de NHL en début d’année, participe aux Mondiaux pour la première fois avec le Tre Kronor.

Salaire NHL 2021-2022: 6 millions d’USD.

Votre opinion