Football: «Voir Zurich à Baulmes, c'est le Graal»

Publié

Football«Voir Zurich à Baulmes, c'est le Graal»

Président du FC Le Mont, Serge Duperret prépare la réception du leader. Pour le club vaudois, c'est un événement.

par
N.Jr
Après Wil, Sadiku et les fans du FC Zurich s'apprêtent à découvrir Baulmes et son joli stade campagnard.

Après Wil, Sadiku et les fans du FC Zurich s'apprêtent à découvrir Baulmes et son joli stade campagnard.

Keystone

«Faudrait-il que l'on soit en faillite pour que l'on s'intéresse à nous?» Président du FC Le Mont, Serge Duperret aimerait mobiliser les foules avant la venue demain soir du FC Zurich à Baulmes. Un rendez-vous que le dirigeant vaudois prépare avec soins depuis plusieurs semaines déjà.

«Accueillir le grand FC Zurich, ce n'est pas tous les jours que cela arrive. On le prépare sous l'angle festif même si la sécurité sera renforcée compte tenu des nombreux fans zurichois annoncés.»

Les forces de l'ordre (police cantonale) seront ainsi mobilisées aux abord du petit stade campagnard. Et le nombre d'agents de sécurité dans l'enceinte a été augmenté afin de prévenir tout débordement - tout cela a un coût, supérieur à 30000 francs. «Après YB (ndlr: éliminé à l'époque en Coupe de Suisse), voir Zurich à Baulmes, c'est le Graal. Cela récompense presque 20 ans de travail. C'est moins de 1 million de francs de budget d'un côté, plus de 15 de l'autre. Si les gens ne viennent pas nous soutenir, qu'ils se déplacent au moins pour voir jouer un grand nom du football suisse.»

Après avoir déjà tombé Schaffhouse, premier leader du championnat, ce week-end (victoire 2-1), le club vaudois s'attaque au nouveau leader. «On va jouer la surprise, promet Duperret. On a besoin de points et tout pour bien faire. Après le match, les joueurs zurichois mangeront à la buvette. Mais pendant la rencontre, il n'y aura pas de cadeaux.»

Le FC Zurich d'Andris Vanins (ex-FC Sion) et de l'international albanais Armando Sadiku ne se déplacera pas seul. Près de 800 fans sont attendus, la plupart voyageant en car. Aux Vaudois de se mobiliser à leur tour.

Ton opinion