Actualisé 07.07.2015 à 11:11

FranceVol d'explosifs sur le site militaire de Miramas

Une évaluation de la sécurité des sites militaires a été demandée par le ministère de la Défense après un vol d'explosifs dans les Bouches-du-Rhône.

Des explosifs et des munitions ont été volés sur le site militaire de Miramas.

Des explosifs et des munitions ont été volés sur le site militaire de Miramas.

AFP

Le ministère de la Défense a annoncé mardi avoir demandé en interne une évaluation «sous quinzaine» de «la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions», après le vol d'un gros stock de munitions et d'explosifs découvert lundi à Miramas (Bouches-du-Rhône).

Cette évaluation, demandée à la Direction de la protection des installations, moyens et activités de la Défense (DPID), permettra de «proposer les mesures correctrices qui s'imposeraient», précise le ministère dans un communiqué.

Après le vol d'au moins 150 détonateurs et de pains de plastic selon une source proche de l'enquête, «le ministère de la Défense a ordonné une enquête de commandement pour analyser les faits, l'organisation et les éventuelles responsabilités», indique le ministère.

Enquête en cours

«L'intrusion par effraction au dépôt de Miramas du Service inter-armées des munitions (Simu)», détectée «lundi en début d'après-midi», a été «immédiatement signalée au commissariat de police de Miramas» et «le parquet de Marseille a été saisi de cette enquête», précise-t-il dans ce texte.

«Dès la découverte des faits, le ministère de la Défense a naturellement mis à disposition des enquêteurs le concours de l'ensemble de ses services», ajoute-t-il.

Le parquet de Marseille a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête pour «vol avec effraction commis en bande organisée et introduction frauduleuse dans une enceinte militaire» après le vol intervenu à Miramas.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!