New York – Vol dérouté pour arrêter un journaliste: des Bélarusses inculpés
Publié

New YorkVol dérouté pour arrêter un journaliste: des Bélarusses inculpés

La justice américaine a annoncé jeudi l’inculpation de responsables gouvernementaux bélarusses accusés d’avoir fait dérouter en 2021 un avion de Ryanair pour arrêter un journaliste d’opposition qui était à bord.

L’avion avait été contraint d’atterrir le 23 mai à Minsk et les autorités bélarusses avaient arrêté un journaliste dissident, Roman Protasevich, et sa compagne Sofia Sapega qui se trouvaient à bord.

L’avion avait été contraint d’atterrir le 23 mai à Minsk et les autorités bélarusses avaient arrêté un journaliste dissident, Roman Protasevich, et sa compagne Sofia Sapega qui se trouvaient à bord.

AFP

Selon un communiqué du procureur fédéral de Manhattan, quatre responsables officiels bélarusses sont inculpés d’un «complot en vue de perpétrer un acte de piraterie afin de dérouter le vol Ryanair 4978» du 23 mai 2021, qui reliait Athènes à Vilnius, vers l’aéroport de Minsk «en réponse à une prétendue alerte à la bombe à bord de l’avion».

Dans le détail, la justice américaine accuse «les responsables gouvernementaux bélarusses Leonid Mikalaevich Churo, Oleg Kazyuchits», et deux autres, aux identités incomplète ou inconnue «d’avoir participé de manière centrale au complot». Les quatre hommes résident au Bélarus et sont considérés comme «en fuite» par la justice américaine.

Indignation internationale

Il y avait à bord de ce vol Ryanair «quatre ressortissants américains et plus d’une centaine d’autres passagers», d’après le communiqué du procureur fédéral de Manhattan Damian Williams. Du côté des inculpés, Leonid Churo et Oleg Kazyuchits sont directeur et directeur adjoint de l’aviation civile bélarusse. Les deux autres sont des officiers des services de la sûreté d’État du Bélarus.

Le 23 mai 2021, le président bélarusse Alexandre Loukachenko avait suscité l’indignation internationale en envoyant un avion de chasse intercepter le vol Ryanair FR4978 reliant la Grèce à la Lituanie. L’avion avait été contraint d’atterrir à Minsk et les autorités bélarusses avaient arrêté un journaliste dissident, Roman Protasevich, et sa compagne Sofia Sapega qui se trouvaient à bord. Plusieurs pays, dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Union européenne, avaient annoncé des sanctions contre le Bélarus.

(AFP)

Votre opinion

3 commentaires