Marly et environs - Vols et cambriolages en série élucidés dans le canton de Fribourg
Actualisé

Canton de FribourgVols et cambriolages en série élucidés

La police a arrêté trois personnes ayant commis une quinzaine de vols et de cambriolages pour un montant de 55’000 francs.

par
Comme/JBA
Image d’illustration.

Image d’illustration.

Police cantonale Fribourg

A la mi-février 2021, la police cantonale fribourgeoise est intervenue, suite à un appel d’urgence pour un vol par effraction en cours à Marly. A l’aide des signalements reçus, un premier suspect a été interpellé dans les alentours du cambriolage, tandis qu’un second a été cueilli quelques heures plus tard, communique jeudi, la police fribourgeoise. Par la suite, les investigations entreprises ont permis de confondre un troisième suspect.

Une instruction pénale a été ouverte par le ministère public fribourgeois. Dimanche 14 février 2021, à 17h50, la police est intervenue dans un quartier résidentiel à Marly, suite à l’appel d’un habitant qui avait surpris deux cambrioleurs en train de fracturer l’une des portes-fenêtres de son appartement. A l’aide des signalements transmis, les recherches entreprises ont permis d’interpeller un premier suspect dans les environs du cambriolage et un
deuxième quelques heures plus tard.

Bijoux et appareils électroniques

Suite à l’arrestation de ces deux personnes, les investigations effectuées par les enquêteurs ont permis d’arrêter un troisième suspect. L’enquête menée dans cette affaire a permis d’élucider une quinzaine de cas de vols et tentatives de vols. Le montant total du butin dérobé a été estimé à plus de 55’000 francs. Il était composé de bijoux, d’appareils électroniques, ainsi que de l’argent liquide. Seule, une petite partie du matériel volé a pu être restituée à leurs propriétaires respectifs.

Le montant des dégâts commis lors des vols par effraction ne peut pas être chiffré. Les trois auteurs présumés de cette affaire ont été placés en détention provisoire par le ministère public fribourgeois. Il s’agit de trois hommes, âgés entre 25 et 30 ans, ressortissants d’Algérie et du Maroc. Actuellement, l’instruction pénale se poursuit contre
les trois auteurs présumés qui sont toujours en détention.

Votre opinion

4 commentaires