Jour de gloire - Vomi et pipi pour McFly et Carlito avec la Patrouille de France
Publié

Jour de gloireVomi et pipi pour McFly et Carlito avec la Patrouille de France

Les deux youtubeurs ont dévoilé les images de leurs vols mouvementés avec les pilotes de l’armée de l’Air pour survoler Paris le 14 juillet.

par
L. F.

Revoilà McFly et Carlito en grosse opération de comm avec le gouvernement français. Il y a eu un premier défi de la part du président, Emmanuel Macron: obtenir 10 millions de vues avec une vidéo incitant aux gestes barrières; la suite à l’Élysée avec un concours d’anecdotes; enfin dernier gage: survoler les Champs-Elysées dans un avion de la Patrouille de France, le 14 juillet. Évidemment, les deux youtubeurs l’ont fait.

Ils ont révélé dimanche les images de leur aventure. L’entraînement, d’abord, dans la région de Bordeaux. «Décollage très smooth», commente McFly dans la vidéo, alors qu’à bord de l’Alphajet on voit Carlito qui «surkiffe». Ce dernier a même pu prendre le manche à balai le temps de quelques secondes. Mais quand McFly prend 4G (12’50), ça devient assez vite moins «smooth». À 850 km/h et à l’envers, il se met à respirer très fort. «Je sens que dans mon ventre je commence à avoir la gerbe», décrit le Youtubeur face caméra. Les 5G juste avant l’atterrissage, c’est trop. Vingt secondes avant de retrouver le sol, McFly n’en peut plus (17’29). «Jai fait comme dans les films, jai retiré mon groin, jai pris mon sac à vomi…» décrit-il. «On a vécu le paradis», sourit de son côté Carlito, plus à l’aise.

Un pipi stratégique

Dans la suite de la vidéo, on découvre le jour J, le 14 juillet. Le vol est plus calme, il s’agit ici surtout d’être synchrone avec les tracés de fumée pour réaliser un drapeau français. «Me concernant, j’ai pris un pied fou», dit Carlito après avoir relevé le défi. McFly, lui, n’a pas réussi à vider sa vessie comme il le souhaitait avant de survoler les Champs-Elysées. Avant le décollage, c’est soit il s’évanouit soit il ne profite pas du vol, explique-t-il (29’10). Sa décision? «Me pisser dessus», reconnaît-il. Mais heureusement pour lui, ce qui se passe dans la Patrouille de France reste dans la Patrouille de France. Ou pas.

Votre opinion