Budget américain: Vote d'une motion éloignant un «shutdown»
Publié

Budget américainVote d'une motion éloignant un «shutdown»

Les représentants américains ont voté mardi le prolongement des financements fédéraux jusqu'au 23 mars. Le Sénat doit se prononcer.

Le Capitole à Washington, siège du Congrès américain.

Le Capitole à Washington, siège du Congrès américain.

AFP

La chambre américaine des représentants a adopté mardi une motion prolongeant la plupart des financements fédéraux jusqu'au 23 mars. Le texte, accepté par 245 voix contre 182, doit être transmis au Sénat, qui a jusqu'à jeudi pour éviter un nouveau «shutdown».

Cette mesure de financement temporaire est la cinquième à être présentée au congrès depuis le début de l'année fiscale, en octobre. La précédente, votée le 23 janvier après trois jours de «shutdown», n'autorise le financement de l'Etat fédéral que jusqu'à ce jeudi.

Les sénateurs devraient voter ce mercredi. Il est probable qu'ils retoquent le texte, notamment sa partie prolongeant le financement des budgets militaires jusqu'au 30 septembre, qui marque le terme de l'année fiscale. La nouvelle version retournerait alors devant la chambre des représentants pour une adoption définitive.

La mesure ne contient aucune disposition relative au financement de la réforme de l'immigration, au coeur du bras de fer entre républicains et démocrates, qui a provoqué la fermeture partielle d'agences et de services fédéraux faute de financements en janvier.

Trump veut un «shutdown»

Les démocrates réclamaient des mesures de protection des «Dreamers», ces quelque 700'000 jeunes immigrés arrivés illégalement dans leur plus jeune âge avec leurs parents sur le territoire des Etats-Unis et protégés par un programme (DACA) que Donald Trump a abrogé.

Cette fois, les deux camps se sont employés à séparer la question budgétaire et la réforme de l'immigration. «Je suis de plus en plus pessimiste sur l'immigration», a confié le sénateur républicain Lindsey Graham.

Selon lui, la seule solution probable pour les jeunes bénéficiaires de DACA sera une prorogation d'un an ou deux, par le congrès, de leur statut temporaire, mais sans régularisation permanente.

Ce vote tranche avec des déclarations du président Donald Trump, qui a appelé de ses voeux mardi à un «shutdown» des administrations fédérales face à ce qu'il considère être une attitude intransigeante des démocrates sur l'immigration clandestine. «J'adorerais une paralysie si l'on ne peut pas régler tout cela», a-t-il dit, en parlant de la violence commise par les immigrés clandestins, et notamment les gangs comme le gang salvadorien MS-13. «Si nous devons fermer parce que les démocrates sont contre la sécurité... qu'on ferme», a lancé la milliardaire républicain.

(ats)

Votre opinion