Publié

Le test du vendrediVous avez dit Caïpi?

La seule et l'unique Caïpi, c'est celle de JJ! Suivez la recette de la traditionnelle Caïpirinha en images.

par
Josiane & Josette
DR

En épicurienne optimiste, aimant secouer les fesses, sourire à la vie, faire de chaque jour une fête et pas complètement réfractaire aux clichés, l'amie Josiane a un goût prononcé pour le Brésil. Et ses habitants aussi d'ailleurs. Et pour la troisième personne. Outre les rythmes endiablés et les silhouettes callipyges, ce pays (malheureusement méconnu et tristement oublié quand il s'agit d'ouvrir un peu les yeux sur ce qu'il s'y passe vraiment – mais ce n'est pas le sujet) a exporté de belles recettes. De bars en festivals et cahutes de rue, on a tous goûté une Caïpirinha une fois dans notre vie.

Citronnée et bien dosée ou carrément amère et imbuvable, le spectre des saveurs est passablement large en fonction du soin et du savoir-faire de la personne qui vous l'a préparée. Je n'ai pas la science infuse, loin de là, mais j'ai quelques amis (que j'aime et qui se reconnaîtront) qui m'ont transmis leurs secrets de fabrication. Et comme je ne sais décidément pas garder les choses pour moi, je vais donner à cette journée un petit refrain de samba aux relents de Cachaça.

Avant n'importe quelle recette, il faut faire des courses. Ne surtout pas négliger cette étape ! Il vous faut choisir une bonne cachaça qui sera la base de votre recette. Je vous recommande la cachaça Ypioca Paille qui a un excellent rapport qualité-prix, mais sinon n'hésitez pas à demander conseil au caviste de votre magasin préféré, ce qu'a fait Josette avant de m'inviter à shaker chez elle. Ensuite, des citrons verts. Un beau citron pour deux verres idéalement. Pas trop durs. Et pour finir, du sucre (2 cuillères à soupe pour 2 verres).

Alors là, garre aux erreurs. Pour faire bien, bio, équitable, bonne santé, "j'ai choisi pour vous les meilleurs produits" vous vous précipiterez sur une bonne vieille cassonade AB Fair Trade. Arrêtez-vous tout de suite malheureux/se ! Le sucre brun se dissout uniquement dans le rhum! Alors si vous souhaitez éviter les grains qui craquent sous la dent, ou pire, la paille bouchée par les éclats agglomérés, choisissez un paquet de sucre blanc cristallisé basique, pas trop fin.

Il vous faudra également un pilon, de la glace pilée (ou des glaçons, vous pouvez les casser comme dans la vidéo ci-dessous) et des pailles. Pour la marche à suivre et les proportions, suivez le guide:

Alors maintenant, fermez les yeux, imaginez l'odeur du sable qui chauffe, du parfum entêtant du monoï, vos lunettes glissent sur votre nez. Il fait chaud. Au loin on entend des rires, couverts par le bruit incessant, apaisant du ressac. ON VEUT ENCORE EN VACANCES!

Mais en attendant, sirotez vos Caïpi... et balancez vos hanches avec Àgua na Boca. La rentrée est bien loin...

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette.

Ton opinion