15.06.2016 à 11:16

Vous prendrez bien un petit café pipe?

Projet

A Genève, un établissement d’un genre nouveau, mêlant café et fellation, devrait voir le jour d’ici à la fin de l’année.

par
Valérie Duby
Le café pipe n’étant qu’en projet, Angel, du salon Venusia, a accepté de poser avec Bradley Charvet.

Le café pipe n’étant qu’en projet, Angel, du salon Venusia, a accepté de poser avec Bradley Charvet.

Sebastien Anex

Le concept du «café pipe» est en boîte, il ne manque plus «que» les autorisations et l’arcade. De préférence en plein centre-ville, du côté de Rive ou de la Rôtisserie. Et pourquoi pas rue du Rhône, l’une des plus chères de la Cité de Calvin? Bradley Charvet – ce n’est pas son vrai nom, mais il ne veut pas mélanger le business et la famille – et ses trois associés, à la tête de Facegirl, une petite entreprise de services érotiques basée à Genève, planchent sur le projet depuis des mois. Le concept? Il existe depuis vingt ans en Thaïlande et consiste, comme son nom l’indique, à se faire faire une fellation tout en prenant son… café. Le client choisit la fille sur un Ipad et s’assied au bar. «En cinq à dix minutes, tout est plié», sourit Bradley Charvet, soulignant que cette idée est tout à fait «novatrice» en Suisse romande.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!