Publié

New YorkWall Street dégringole après des résultats décevants

Wall Street a terminé la semaine largement dans le rouge vendredi, plombée par les résultats décevants de plusieurs grands groupes comme Microsoft ou General Electric. Le Dow Jones a glissé de 1,52% et le Nasdaq de 2,19%.

Fin de semaine dans le rouge à Wall Street.

Fin de semaine dans le rouge à Wall Street.

ap

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a lâché 205,43 points à 13,343,51 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 67,25 points à 3005,62 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a reculé de 1,66%, soit 24,15 points, à 1433,19 points.

Le marché a été affecté par «une série de résultats d'entreprises négatifs» qui a ébranlé la confiance des investisseurs, a noté Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

«Depuis trois ans, depuis que le marché a touché le fond en 2009, on entend le même refrain, on nous dit que les entreprises vont bien même si l'économie dans son ensemble n'est pas en forme», a expliqué l'expert.

Tendance à la baisse

Avec les derniers résultats décevants, «qui touchent tous les secteurs, depuis Google jusqu'aux hamburgers de McDonalds», le marché «se demande si cette histoire tient toujours debout», a-t-il ajouté.

La publication par erreur en pleine séance jeudi des mauvais chiffres du géant de l'internet Google a déclenché la tendance à la baisse. Le titre du groupe, qui s'était effondré de 8%, a poursuivi sa chute (-1,90% à 681,79 dollars), entraînant dans son sillage nombre de valeurs du secteur technologique.

Apple a notamment perdu 3,60% à 609,84 dollars et Hewlett-Packard 2,16% à 14,48 dollars.

Sont ensuite arrivés les résultats décevants de Microsoft jeudi soir, de General Electric et de McDonalds vendredi, trois valeurs du Dow Jones qui ont perdu respectivement 2,90% à 28,64 dollars, 3,42% à 22,03 dollars et 4,46% à 88,72 dollars.

Marché bénéfique

«Le ralentissement du chiffre d'affaires de ces entreprises, qui sont de grandes multinationales, laisse penser qu'il y a un certain affaiblissement de la croissance dans le monde», a souligné Jody Giraldo, d'Equity Station.

Les résultats ont aussi éclipsé la baisse moins forte qu'attendu des ventes de logements anciens aux Etats-Unis, en recul de 1,7%.

Dans ce contexte, et «alors que le marché a jusqu'ici été plutôt bénéfique cette année, beaucoup d'investisseurs se retirent, surtout avant l'élection présidentielle et le mur budgétaire qui se profile», a souligné Mace Blicksilver.

Autre groupe ayant publié des mauvais résultats, le fabricant américain de microprocesseurs AMD a dévissé de 16,79% à 2,18 dollars après l'annonce de la suppression de 15% de ses effectifs mondiaux dans le cadre d'une restructuration.

Le premier constructeur mondial d'engins de chantier Caterpillar qui a fait part d'un recul de la croissance de ses ventes en septembre, a perdu 3,19% à 83,86 dollars.

Parmi les quelques compagnies à avoir clôturé dans le vert figurent le fabricant américain d'automatismes et d'équipements industriels Honeywell (+1,74% à 62,49 dollars) et la banque Capital One (+6,02% à 60,75 dollars), qui ont tous deux publié des résultats dépassant les attentes.

Facebook dans le vert

Facebook est une des rares valeurs technologiques à terminer en territoire positif (+0,13% à 19 dollars).

Le marché obligataire a nettement progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,768% contre 1,826% jeudi, et celui à 30 ans à 2,937% contre 3,007%.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!