Coronavirus en direct - Italie: retour obligatoire au bureau dans l’administration publique

Coronavirus en directItalie: retour obligatoire au bureau dans l’administration publique

Suivez en direct toutes les informations sur le développement de la pandémie en Suisse et dans le monde.

par
Newsdesk

Votre opinion

samedi, 25.09.2021
22:53

France: deux fois plus de vaccins aux pays pauvres

La France va donner aux pays pauvres 120 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, soit le double de ce qu’elle prévoyait précédemment, a promis samedi le président Emmanuel Macron. «L’injustice c’est que dans d’autres continents, évidemment, la vaccination est très en retard. A cause de nous, collectivement. En Afrique, c’est à peine 3% de la population qui est vaccinée – on doit aller plus vite, plus fort», a lancé le chef de l’Etat dans une séquence vidéo diffusée pendant le concert à Paris de l’organisation caritative Global Citizen.

AFP
18:52

Irlande: fin de la quarantaine obligatoire pour les touristes

L’Irlande a mis fin samedi à la quarantaine obligatoire de deux semaines imposée depuis mars aux visiteurs entrant dans le pays pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le ministre de la Santé irlandais Stephen Donnelly a annoncé dans un communiqué «le retrait, à compter d’aujourd’hui, de tous les pays restants inscrits sur la liste officielle des États» dont les ressortissants étaient soumis à une quarantaine de 14 jours à l’hôtel à leur arrivée en Irlande.

En plus des ressortissants des États désignés par le gouvernement irlandais, les voyageurs qui ne pouvaient présenter de test PCR négatif au covid-19 étaient également soumis à la quarantaine.

16:54

Vaccination: le Congo sert la vis

Les autorités du Congo ont édicté samedi des mesures supplémentaires pour renforcer la couverture vaccinale contre le coronavirus dans le pays. Dans ce communiqué lu samedi à la télévision d’Etat, la Coordination nationale Covid-19, structure réunissant le chef de l’Etat, le ministre de la Santé et des spécialistes de la Santé, annonce la mise en place de quatre mesures supplémentaires devant inciter les populations à adhérer à la vaccination.

Sera ainsi prochainement obligatoire la présentation d’un certificat ou d’une attestation de vaccination pour tout déplacement entre les grandes agglomérations du pays, par air, route, chemin de fer ou voies navigables.

15:30

Quelques milliers d'anti-pass à Paris

Quelques milliers de manifestants se sont élancés samedi en début d’après-midi dans les rues de Paris pour dénoncer le pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants pour le onzième samedi consécutif. Un important dispositif policier était mobilisé autour du cortège, parti de la gare de Lyon (XIIe arrondissement) à destination du Sacré Coeur (XVIIIe arr.).

Au total, quatre cortèges étaient attendus dans les rues de la capitale, selon une source policière, précisant qu’entre 60'000 et 80'000 manifestants devaient manifester dans toute la France.

(Archive)

(Archive)

AFP
15:03

Genève: vaccin obligatoire pour les nouveaux à l'Imad

A partir du 1er octobre, l’Imad, institution genevoise de maintien à domicile, n'engagera que du personnel vacciné contre le Covid. Les nouveaux employés devront fournir la preuve d'une vaccination complète ou partielle, la première dose devra être complétée par une seconde, rapporte l’«Aargauer Zeitung».

Cette mesure a été introduite pour protéger les patients et leurs proches, mais aussi pour assurer la protection de la santé des employés, indique l’Imad où un centre de vaccination a été mis en place. A l’heure actuelle, 69% des employés de l'organisation ont reçu le sérum.

12:43

Italie: retour obligatoire au bureau dans l’administration publique

Les 3,2 millions d’employés des administrations publiques italiennes devront tous reprendre le chemin du bureau à compter du 15 octobre, a prévenu samedi leur ministre de tutelle, en commentant un décret officiel publié la veille.

Les employés des administrations publiques – à commencer par «les employés des guichets et des bureaux» – devront a priori tous renoncer au télétravail, qui sera seulement une option dans des cas très spécifiques en train d’être négociés avec les syndicats, a spécifié Renato Brunetta, ministre de l’Administration publique en Italie, dans un entretien samedi au quotidien «Il Messagero».

«Le télétravail pourra se faire seulement s’il améliore les services et l’efficacité de l’administration», précise le ministre, qui se montre dubitatif sur sa véritable performance dans les services publics. Il note en outre que la présence au bureau relancera la consommation dans les villes.

10:53

L’Inde exportera 8 millions de vaccins Covid-19 en octobre

L’Inde exportera huit millions de doses de vaccin contre le coronavirus d’ici la fin du mois d’octobre, après avoir levé son interdiction d’envoyer des doses à l’étranger, a déclaré samedi un haut responsable du ministère des affaires étrangères.

Le Premier ministre Narendra Modi a fait cette promesse lors d’un sommet avec les dirigeants des États-Unis, du Japon et de l’Australie – «le quadrilatère» de la région Pacifique – à Washington vendredi.

La plupart des vaccins iront à des nations de la région Asie-Pacifique, où ces pays cherchent à contrer l’influence croissante de la Chine, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Harsh Vardhan Shringla, lors d’une conférence de presse vidéo.

Modi a déclaré que l’Inde fournirait huit millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson, qui est fabriqué sous licence par la société indienne Biological-E, a indiqué M. Shringla.

05:42

L’OMS ouvre la voie d’un 3e traitement

L’Organisation mondiale de la Santé a officiellement recommandé un troisième traitement contre le Covid-19, les anticorps de synthèse de Regeneron, mais seulement dans certains cas bien précis.

Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

AFP

Conçu par la société de biotechnologies Regeneron et commercialisé par le laboratoire Roche sous le nom de Ronapreve, ce traitement au coût élevé combine deux anticorps fabriqués en laboratoire, le casirivimab et l’imdevimab. Injectés en intraveineuse, ils sont censés épauler le système immunitaire pour neutraliser le coronavirus.

05:22

Brésil: la première dame critiquée pour s’être fait vacciner aux États-Unis

Michelle Bolsonaro, l’épouse du président brésilien Jair Bolsonaro, s’est fait administrer un vaccin anti-Covid cette semaine à New York en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, et a été accusée de saper ainsi la crédibilité de la campagne de vaccination au Brésil.

Michelle Bolsonaro avec le président brésilien Jair Bolsonaro

Michelle Bolsonaro avec le président brésilien Jair Bolsonaro

AFP
03:26

Une dose de vaccin Pfizer après deux de Coronovac booste les anticorps

Une troisième injection du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech après deux injections du vaccin chinois Coronavac multiplie par 20 le niveau d’anticorps contre le Covid-19, selon les résultats préliminaires d’une étude réalisée en Uruguay où 24% de la population ont eu accès à ce schéma vaccinal.

Une femme reçoit une dose de booster Pfizer en Uruguay.

Une femme reçoit une dose de booster Pfizer en Uruguay.

AFP

Depuis début mars, des chercheurs de l’Institut Pasteur de Montevideo et de l’Université de la République (Udelar) mènent un projet de recherche pour étudier l’évolution des niveaux d’anticorps contre le SARS CoV-2 en fonction des vaccins et doses administrés.

Un sous-groupe de 57 personnes ayant reçu deux doses de Coronavac puis une dose de Pfizer-BioNTech, ont subi quatre prises de sang: une avant la vaccination, une autre 18 jours puis 80 jours après la deuxième dose de Coronavac, et une dernière 18 jours après la troisième dose de Pfizer. Après la première prise de sang, aucun des participants n’avaient d’anticorps spécifiques contre le virus. Après la deuxième, 100% des volontaires avaient des anticorps, mais à des niveaux variables.

A la suite de la troisième, une baisse générale des anticorps a été constatée par rapport à l’examen précédent. Enfin, après le quatrième examen, tous les participants présentaient une augmentation du niveau d’anticorps en moyenne 20 fois supérieur aux résultats de la prise de sang précédente.

vendredi, 24.09.2021
22:31

Eduardo Bolsonaro, troisième membre de la délégation brésilienne à l’ONU positif

Le député Eduardo Bolsonaro, fils du président brésilien Jair Bolsonaro, a annoncé, vendredi, avoir été testé positif au Covid-19, le troisième cas de contamination de la délégation brésilienne à l’Assemblée générale de l’ONU, à New York. «Je me sens bien et j’ai commencé un traitement», a tweeté le parlementaire de 37 ans, qui a remis en cause l’exigence du pass sanitaire entré en vigueur récemment dans certaines villes du Brésil. Autre membre de la délégation brésilienne à l’ONU, le ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, a aussi été contaminé par le virus. Il a été testé positif à New York, après l’Assemblée générale, et a dû rester en quarantaine dans un hôtel de la métropole américaine.

18:10

Une 3e dose pour 60 millions d'Américains

Quelque 60 millions d’Américains sont désormais éligibles pour recevoir une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer, six mois après leur deuxième injection, s’est félicité vendredi, Joe Biden, au terme d’un marathon réglementaire ayant mis en lumière les divisions de la communauté scientifique sur la question.

Les autorités sanitaires américaines ont finalement recommandé cette dose de rappel pour trois catégories de population: les personnes de 65 ans et plus, celles entre 18 et 64 ans présentant des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie (diabète, obésité...), ainsi que celles très exposées au coronavirus dans le cadre de leur travail ou de leur lieu de vie.

Cette dernière catégorie, très large, comprend notamment les enseignants, les employés de supermarchés, les travailleurs de santé ou encore les prisonniers et les personnes accueillies des refuges pour sans-abri.

Reuters
17:34

Le Pakistan aidé pour faire face à la crise

Le Club de Paris a étendu la suspension du service de la dette du Pakistan jusqu’à la fin décembre pour l’aider à faire aux conséquences de la crise sanitaire, a annoncé vendredi ce groupe informel de pays créanciers dans un communiqué.

Pays de 216 millions d’habitants, le Pakistan a une dette qui pesait 92,8% de son produit intérieur brut (PIB) en 2021, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Il s’agit d’un endettement très élevé pour un pays en développement où le revenu annuel par habitant atteint à peine 1300 dollars.

16:08

Couvre-feu levé en Tunisie

Le président tunisien Kais Saied a décidé vendredi de lever le couvre-feu nocturne en vigueur presque sans discontinuer depuis mars 2020 pour limiter la propagation de l’épidémie, tout en imposant le certificat vaccinal pour la participation aux événements publics ou privés.

La levée du couvre-feu, actuellement en vigueur entre minuit et 5 heures, sera effective à partir de dimanche, a précisé la présidence dans un communiqué.

La présentation d’un certificat de parcours vaccinal complet de deux doses sera toutefois désormais obligatoire pour «participer aux manifestations, activités et rassemblements publics et privés dans les espaces ouverts ou fermés», a précisé le communiqué.

Reuters
15:59

Les Etats-Unis soutiennent une 3e dose

Les autorités sanitaires américaines ont soutenu vendredi l’administration d’une 3ème dose de vaccin anti-Covid de Pfizer pour les personnes très exposées au coronavirus dans le cadre de leur travail, renversant l’avis exprimé par leur propre comité d’experts quelques heures plus tôt.

Reuters

Jeudi soir, un comité des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avait refusé de classer cette population, qui comprend notamment les enseignants ou les employés de supermarchés, parmi les bénéficiaires de cette dose de rappel. Mais la cheffe des CDC, Rochelle Walensky, est allée à son encontre, une décision rare.

«Pendant une pandémie, même dans l’incertitude, nous devons prendre des mesures qui, selon nous, seront les plus bénéfiques», a-t-elle affirmé dans un communiqué, rappelant que les CDC devaient se fonder sur des «données complexes et souvent imparfaites».

14:31

Les contamination en baisse dans le monde

Avec 510'000 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l’indicateur a baissé sensiblement (-8% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l’AFP arrêté à jeudi.

Cette semaine, la plupart des régions du monde voient leur situation s’améliorer: -32% en Afrique, -25% dans la zone Etats-Unis/Canada, -21% au Moyen-Orient , -7% en Asie et -2% en Océanie, où le virus circule toutefois peu.

Mais la situation se détériore en Amérique latine et aux Caraïbes (+33%, chiffre en forte hausse notamment dû à un rattrapage des données au Brésil) et légèrement en Europe (+4%).

Reuters
14:28

La Norvège revient à la normale

La Norvège va lever samedi quasiment toutes les restrictions mises en place en mars 2020 pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le gouvernement à la faveur de l’avancée de la vaccination.

«Il s’est écoulé 561 jours depuis que nous avons introduit les mesures les plus sévères jamais adoptées en temps de paix, 561 jours qui ont contraint nos existences comme, je crois, personne n’aurait pu l’imaginer auparavant», a déclaré la Première ministre Erna Solberg (photo ci-dessous) lors d’une conférence de presse.

«Le moment est venu de retourner à une vie normale (...) Le moment est venu de revivre, pour ainsi dire, comme nous le faisions avant que la pandémie nous touche», a-t-elle dit.

Reuters
12:46

Autriche: un politicien prouve qu'il n'est pas vacciné

Le chef de l’extrême droite autrichienne Herbert Kickl (photo) a brandi vendredi à la télévision un certificat médical prouvant qu’il n’avait pas d’anticorps de Covid-19, afin de «couper court aux rumeurs» selon lesquelles il se serait fait «vacciner en secret».

Seul pourfendeur de la vaccination à ce niveau de responsabilité dans ce pays d’Europe centrale, le responsable du Parti autrichien de la liberté (FPÖ) a convoqué la presse pour rétorquer à «une attaque frontale contre sa crédibilité». Selon lui, un opposant politique a répandu le bruit qu’il aurait reçu une injection, contrairement à ce qu’il affirme publiquement depuis des mois.

REUTERS

Bilan mondial journalier

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4'725'638 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi vendredi par l’AFP à partir de sources officielles. Sur la journée de jeudi, 10'235 nouveaux décès ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 3159 nouveaux morts, la Russie (828) et le Mexique (748).

11:47

La "fête des morts" annulée au Cambodge

Le Cambodge a annulé son «Festival des morts», une fête annuelle au cours de laquelle les fidèles bouddhistes rendent hommage à leurs proches décédés, après l’apparition du coronavirus parmi les moines de la capitale.

L’annulation du festival était «nécessaire pour contrôler la propagation du Covid-19 (...) au moment où le Cambodge rouvre les écoles et prévoit de rouvrir le pays», a déclaré le Premier ministre Hun Sen dans un communiqué jeudi soir.

La fête, qui a commencé mardi, prendra fin prématurément ce week-end après que près de 50 moines bouddhistes aient été testés positifs au coronavirus et que les autorités aient fermé leur temple à Phnom Penh.