Iran: Washington enquête sur un tir de missile iranien
Publié

IranWashington enquête sur un tir de missile iranien

L'information n'est pas confirmée, mais est prise au sérieux par les Etats-Unis qui envisagent de saisir l'ONU.

1 / 82
L'Iran a commencé le travail de démantèlement de ses centrifugeuses nucléaires. A l'image: le site de Natanz. (Lundi 2 novembre 2015)

L'Iran a commencé le travail de démantèlement de ses centrifugeuses nucléaires. A l'image: le site de Natanz. (Lundi 2 novembre 2015)

Keystone
Le parlement iranien approuve l'accord sur le nucléaire trouvé avec les grandes puissances occidentales (mardi 13 octobre 2015).

Le parlement iranien approuve l'accord sur le nucléaire trouvé avec les grandes puissances occidentales (mardi 13 octobre 2015).

AFP
Le marathon des négociations s'est soldé par un accord historique à Vienne, en Autriche. (Mardi 14 juillet 2015)

Le marathon des négociations s'est soldé par un accord historique à Vienne, en Autriche. (Mardi 14 juillet 2015)

Georg Hochmuth, Keystone

Les Etats-Unis «étudient sérieusement» des informations sur un possible nouveau tir de missile balistique iranien qui serait une violation des résolutions de l'ONU, a indiqué mardi une responsable américaine.

Interrogée par des journalistes sur des informations selon lesquelles l'Iran aurait procédé à un nouveau tir en novembre, l'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power a répondu que «les Etats-Unis (les) étudient sérieusement pour voir si nous pouvons le confirmer».

Elle a rappelé à ce propos un précédent tir effectué par l'Iran en octobre et que les Etats-Unis avaient confirmé, le considérant comme une violation des résolutions de l'ONU.

Interdiction d'activité balistique

Celles-ci interdisent à Téhéran toute activité balistique avec des missiles pouvant être équipés de têtes nucléaires.

Washington et ses alliés avaient alors saisi le Conseil de sécurité mais la Russie avait mis en doute ces accusations.

Téhéran affirme que ses missiles ne sont pas conçus pour des charges nucléaires et ne sont donc pas concernés par les résolutions de l'ONU.

«Une action appropriée»

Si le nouveau tir était confirmé, Washington irait de nouveau au Conseil pour demander «une action appropriée», a affirmé Samantha Power. Les Etats-unis peuvent notamment demander au comité des sanctions de l'ONU d'ouvrir une enquête.

«Il est extrêmement important que les résolutions de l'ONU soient respectées», a ajouté l'ambassadrice.

(AFP)

Votre opinion