Publié

Nucléaire iranienWashington sanctionne des sociétés chinoises et russes

Le chef de la diplomatie américaine a annoncé vendredi l’imposition de nouvelles sanctions économiques contre quatre sociétés chinoises et russes accusées d’avoir soutenu le développement du programme nucléaire iranien.

Mike Pompeo à Washington le 24 novembre 2020.

Mike Pompeo à Washington le 24 novembre 2020.

AFP

«Les États-Unis ont sanctionné quatre entreprises en Chine et en Russie pour leur soutien au programme nucléaire iranien», a déclaré dans un tweet le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.

Washington a imposé mercredi des mesures punitives à deux entreprises basées en Chine, Chengdu Best New Materials et Zibo Elim Trade, ainsi qu’à deux sociétés basées en Russie, Nilco Group et Joint Stock Company Elecon.

Ces entreprises, accusées d’avoir «fourni de la technologie de pointe et du matériel pour le programme de missiles nucléaires iraniens», subiront des mesures de restriction vis-à-vis des aides du gouvernement américain et de leurs exportations pendant deux ans, a précisé le département d’État dans un communiqué. «Nous continuerons à faire usage de toutes les sanctions à notre disposition pour empêcher l’Iran d’accroître sa capacité nucléaire», a souligné Mike Pompeo.

Le président américain Donald Trump a retiré en 2018 les États-Unis de l’accord international signé trois ans plus tôt avec l’Iran pour l’empêcher de se doter de l’arme nucléaire, estimant qu’il était insuffisant. Il a dans la foulée rétabli, puis durci, toutes les sanctions américaines contre la République islamique au nom d’une politique de «pression maximale». Les États-Unis se sont depuis montrés déterminés à sanctionner tout pays ou entreprise étrangère qui ne respecterait pas leurs mesures.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!