Actualisé

Crise de la detteWashington va porter plainte contre Standard and Poor's

Les autorités américaines ont l'intention de lancer une procédure contre l'agence de notation Standard and Poor's (S&P) pour sa mauvaise évaluation du risque présenté par certains actifs avant la crise financière.

Standard and Poor's visée par une plainte des Etats-Unis.

Standard and Poor's visée par une plainte des Etats-Unis.

Reuters

L'agence de notation juge l'accusation des Etats-Unis «injustifiée».

Les accusations porteront sur le modèle employé par la filiale de McGraw-Hill pour noter les obligations et figureront dans des plaintes qui doivent être déposées dès cette semaine, poursuit le quotidien financier.

Ce serait la première procédure fédérale à l'encontre d'une grande agence de notation pour comportement illicite présumé lié à la crise financière.

L'agence S&P a fait savoir de son côté que le département de la Justice des Etats-Unis (DoJ) comptait la poursuivre concernant ses ratings en 2007 sur des obligations adossées à des créances hypothécaires. Elle a ajouté que cette procédure serait dénuée de sens, tant légal que factuel.

Multiples critiques

S&P «regrette profondément» que ses notations «aient échoué à anticiper totalement la rapide détérioration des conditions sur le marché hypothécaire américain durant cette période tumultueuse», selon son communiqué.

S&P ainsi que ses concurrentes Moody's Investors Service et Fitch Ratings ont subi de multiples critiques de la part des politiques, des investisseurs et des régulateurs pour avoir donné d'excellentes notes à des milliers de valeurs mobilières adossées à des créances hypothécaires, les subprimes en particulier, qui se sont en définitive révélées des gouffres financiers.

Face aux poursuites des investisseurs, S&P a argué que ses ratings constituaient des opinions protégées par le Premier amendement de la Constitution des Etats-Unis.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!