Publié

RequêteWashington veut que Pékin s'explique sur Tiananmen

La Maison blanche a demandé mercredi à la Chine de s'expliquer sur les morts et les disparus dans la répression des manifestations de la place Tiananmen il y a 25 ans.

1 / 31
L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

Keystone
L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

Keystone
L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

L'ordre régnait au coeur de Pékin, en Chine, quadrillée par les forces de l'ordre, déployées pour empêcher toute tentative d'évocation ou de commémoration du 25e anniversaire de l'écrasement du printemps de Pékin. Les étrangers étaient particulièrement contrôlés. (4 juin 2014)

Keystone

Washington a demandé à Pékin de s'expliquer sur Tiananmen.

«Les Etats-Unis continueront à s'exprimer en faveur des libertés fondamentales que réclamaient les manifestants de la place Tiananmen, notamment la liberté d'expression, la liberté de la presse et les libertés d'association et de réunion», déclare la présidence américaine dans un communiqué.

«Ces libertés, qui sont inscrites dans la Constitution américaine, la Constitution chinoise et la Déclaration universelle des droits de l'Homme sont des valeurs soutenues par les Etats-Unis partout dans le monde», ajoute-t-elle.

Le communiqué salue «l'extraordinaire progrès social et économique de la Chine ces trois dernières décennies». Il souligne que le peuple américain attache une grande importance à de bonnes relations avec le peuple chinois et son gouvernement.

«Tout en poursuivant notre coopération dans des secteurs d'intérêt commun, nous (les Etats-Unis) continuerons à être clairs en ce qui concerne nos différences et demandons au gouvernement chinois de garantir les droits universels et les libertés fondamentales qui sont le droit imprescriptible de tous les citoyens chinois», poursuit le communiqué de la Maison blanche.

(ats)

Ton opinion