23.06.2016 à 16:05

Wasserfallen élu président de l'Automobile Club Suisse

Réunies jeudi lors de leur assemblée annuelle contre l'avis de sa direction, les sections ont également choisi élu un nouveau comité de direction.

Le conseiller national Christian Wasserfallen aura comme première tâche d'apaiser les tensions au sein de l'ACS.

Le conseiller national Christian Wasserfallen aura comme première tâche d'apaiser les tensions au sein de l'ACS.

Keystone

Les délégués de l'Automobile Club Suisse (ACS) ont élu à une écrasante majorité le conseiller national Christian Wasserfallen comme nouveau président. Les treize sections présentes (sur 19) ont ainsi confirmé leur choix de se séparer du contesté Mathias Ammann.

Réunies jeudi lors de leur assemblée annuelle, contre l'avis de sa direction, les sections de l'ACS ont élu un nouveau président et un nouveau comité de direction. Mathias Ammann, président en pleine tourmente suite aux scandales qui ont éclaté au sein du lobby routier, déclarait pourtant mardi qu'il ne quitterait pas son poste sous la pression.

Selon lui, la tenue de l'assemblée n'est pas conforme aux statuts. Elle est par conséquent invalide. Mais les sections en ont décidé autrement. Une décision qui laisse présager une longue bataille juridique au sein du club. La commission d'enquête indépendante mandatée devra faire toute la lumière sur les affaires qui déchirent l'ACS.

En l'absence du président Ammann, l'assemblée a été dirigée par sa principale opposante Ruth Enzler, membre du comité de direction et présidente de la section zurichoise de l'ACS. L'élection a été faite dans les règles, selon Lorenz Knecht, directeur de la section zurichoise contacté par l'ats.

Wasserfallen pour rétablir le calme

Dans un communiqué, l'ACS annonce que l'assemblée s'est tenue dans une ambiance sereine et objective. Le choix de Christian Wasserfallen (BE/PLR), élu à une écrasante majorité (69 voix, 2 abstentions, 4 voix invalides), permettra de ramener le calme dans le club.

Malgré l'absence de plusieurs sections, les délégués ont lancé un appel invitant tous les membres du club à «serrer les rangs». Le temps du dialogue est venu pour servir la cause de l'ACS, précise le communiqué.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!