Publié

Roland-GarrosWawrinka assure avant un 2e tour dangereux

Le Vaudois a facilement dominé le qualifié Jozek Kovalik. La suite, c'est le fantasque ukrainien Dolgopolov.

1 / 55
De gauche à droite, Stan Wawrinka et Magnus Norman. L'entraîneur du Vaudois a décidé de cesser sa collaboration avec le joueur. Il veut se consacrer davantage à sa famille.

De gauche à droite, Stan Wawrinka et Magnus Norman. L'entraîneur du Vaudois a décidé de cesser sa collaboration avec le joueur. Il veut se consacrer davantage à sa famille.

AFP
Stan Wawrinka va faire son come-back fin décembre à Abu Dhabi. Le Vaudois, absent du circuit depuis juillet, fait partie des six joueurs annoncés pour la traditionnelle exhibition du début de saison. (Mardi 24 octobre 2017)

Stan Wawrinka va faire son come-back fin décembre à Abu Dhabi. Le Vaudois, absent du circuit depuis juillet, fait partie des six joueurs annoncés pour la traditionnelle exhibition du début de saison. (Mardi 24 octobre 2017)

Keystone
Stan Wawrinka sur son lit d'hôpital, après son opération du genou. Il avait décidé de mettre un terme à sa saison après sa défaite au premier tour face au Russe Daniil Medvedev en raison d'un problème persistant au genou. (Mardi 15 août 2017)

Stan Wawrinka sur son lit d'hôpital, après son opération du genou. Il avait décidé de mettre un terme à sa saison après sa défaite au premier tour face au Russe Daniil Medvedev en raison d'un problème persistant au genou. (Mardi 15 août 2017)

Twitter

Stan Wawrinka (no 3) a assuré l'essentiel au 1er tour de Roland-Garros. Le Vaudois s'est qualifié en trois sets, 6-2 7-6 (8/6) 6-3, aux dépens du qualifié slovaque Jozek Kovalik (ATP 152).

«Ce n'était pas facile de remettre la machine en route après la petite pause que je me suis accordée à l'issue du tournoi de Genève», a relevé le demi-finaliste 2016 du tournoi parisien, auteur de 38 coups gagnants et 33 fautes directes mardi sur le court Suzanne Lenglen. «Je suis donc très content de m'être imposé en trois sets.»

Auteur d'un premier set quasi parfait, Stan Wawrinka a dû batailler avant tout dans une deuxième manche qui aurait parfaitement pu lui échapper. Plus hésitant dans ses choix et dans ses frappes, le vainqueur de l'édition 2015 a même dû écarter trois balles d'égalisation à un set partout dans le jeu décisif.

Mené 3/6 dans ce tie-break, Stan Wawrinka renversait la vapeur en serrant sa garde et s'adjugeait cinq points d'affilée. Il forçait plus rapidement la décision dans le troisième set, s'emparant du service adverse dans le sixième jeu pour mener 4-2.

Il conservait cet avantage jusqu'au bout et concluait cette partie sur sa première balle de match, grâce à un revers gagnant lâché le long de la ligne.

Le danger Dolgopolov

La tâche de Stan Wawrinka s'annonce plus délicate au 2e tour. Il se frottera à l'ex no 13 mondial Alexandr Dolgopolov (ATP 89), titré sur la terre battue de Buenos Aires en février dernier. Il est mené 1-2 dans son face-à-face avec le fantasque ukrainien, qu'il n'a plus affronté depuis l'édition 2014 du tournoi de Miami où il s'était incliné 6-4 3-6 6-1.

Le double vainqueur du Geneva Open se méfie donc forcément d'un joueur plus que jamais capable du meilleur comme du pire: Alexandr Dolgopolov n'a ainsi fêté mardi à Paris que son cinquième succès depuis sa finale gagnée face à Kei Nishikori en Argentine, dominant nettement Carlos Berlocq (7-5 6-3 6-4).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!