Publié

TennisWawrinka - Djokovic en huit matches

Finalistes dimanche de l'US Open, les deux joueurs partagent un riche passé qui a forgé leur rivalité.

1 / 57
Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Keystone
Pour la première fois en quatre ans, Stan Wawrinka ne verra pas les demi-finales à Londres (Vendredi 18 novembre 2016).

Pour la première fois en quatre ans, Stan Wawrinka ne verra pas les demi-finales à Londres (Vendredi 18 novembre 2016).

Stan Wawrinka s'est totalement relancé dans la course à la qualification pour les demi-finales en battant Marin Cilic (Mercredi 16 novembre 2016).

Stan Wawrinka s'est totalement relancé dans la course à la qualification pour les demi-finales en battant Marin Cilic (Mercredi 16 novembre 2016).

Keystone

Le premier match sur le circuit ATP:

Le 31 juillet 2006, alors qu'il est âgé de 21 ans et pointe au 69e mondial, Stan Wawrinka remporte son premier titre ATP. Il y parvient sur la terre battue croate d'Umag, où il bat Novak Djokovic (19 ans) en finale. Le Serbe, qui n'était pas encore un modèle de combativité, abandonne dans le tie-break du premier set en raison de problèmes respiratoires.

Le match le plus controversable:

Toujours en 2006, les deux hommes se retrouvent en barrage de Coupe Davis à Palexpo. Et c'est le joueur de Belgrade qui s'impose en cinq sets (6-4 3-6 2-6 7-6 6-4). Victime de crampes, Novak Djokovic en fait des tonnes pour montrer son désarroi, tout en multipliant les temps morts médicaux. Ce n'est pas du goût de Roger Federer qui critique le manque de fair-play du jeune Djokovic. Et qui, deux jours plus tard, le punira sévèrement (6-3 6-2 6-3) pour assurer le maintien de la Suisse dans le Groupe mondial.

Le premier match entre top 10:

Durant le printemps 2008, Stan Wawrinka fait son entrée dans le top 10 mondial en atteignant la finale du Masters 1000 de Rome. Après avoir épinglé une belle brochette de stars de l'époque (Safin, Murray, Ferrero, Blake et Roddick), il échoue toutefois en finale contre Novak Djokovic (4-6 6-3 6-3).

Le match le plus formateur:

Plus de cinq heures de lutte et un suspense fou: ce 20 janvier 2013, en 8e de finale de l'Open d'Australie, Stan Wawrinka et Novak Djokovic livrent un combat épique. C'est le Serbe qui a le dernier mot (1-6 7-5 6-4 6-7 12-10), mais le Vaudois en sort grandi. Aujourd'hui encore, le joueur de St-Barthélemy estime que cette rencontre a changé sa carrière: il sait depuis qu'il peut rivaliser avec les meilleurs dans les plus grands tournois.

Le match le plus douloureux:

Les deux hommes se retrouvent en 2013 en demi-finale de l'US Open, pour y disputer un nouveau marathon en cinq manches. Et encore une fois, le Serbe l'emporte (2-6 7-6 3-6 6-3 6-4). Le Vaudois semblait pourtant en mesure de gagner, mais il est trahi par son corps, par la fatigue et les diverses douleurs qui apparaissent en cours de match (cuisses, fessier, dos).

Le match le plus revanchard:

Encore l'Open d'Australie, et encore un monument en cinq sets. Mais cette fois-ci, en quart de finale de l'édition 2014, c'est Stan Wawrinka qui prend le dessus (2-6 6-4 6-2 3-6 9-7). Plus rien ne pourra alors arrêter le Vaudois qui, quelques jours plus tard, remporte son premier Grand Chelem à Melbourne.

Le match le plus hallucinant:

Durant toute sa vie, Stan Wawrinka pourra raconter qu'un jour, le 7 juin 2015, il a touché la grâce. Cela se passe en finale de Roland-Garros. Et loin de crouler sous l'enjeu, le Vaudois livre une prestation stupéfiante. Certes encore un peu attentiste en première manche, il se libère ensuite pour rouer Novak Djokovic de coups gagnants (59 en tout). Complètement groggy, le Serbe s'incline (4-6 6-4 6-3 6-4) et voit Roland-Garros lui filer entre les doigts. Mais il ne peut même pas être trop déçu: Stan Wawrinka était injouable ce jour-là.

Le dernier match en date:

Cinq mois après Roland-Garros, Novak Djokovic tient sa revanche à Paris. Il s'impose en demi-finale du Masters 1000 de Bercy. Stan Wawrinka, émoussé après sa victoire de la veille face à Rafael Nadal, lâche prise physiquement dans la troisième manche (6-3 3-6 6-0). Les deux hommes n'ont plus été opposés depuis ce 7 novembre 2015.

«Stan aime jouer les grands matches»

Novak Djokovic a beau avoir souvent battu Stan Wawrinka (19-4 dans les face-à-face sur le circuit), il craint le Vaudois. Et d'autant plus pour une finale en Grand Chelem, comme celle qui attend les deux hommes dimanche à l'US Open.

«Stan aime jouer les grands matches face aux meilleurs du monde. Il n'est pas stressé par de telles échéances. Au contraire, c'est là qu'il est le plus redoutable», a résumé le no 1 mondial à propos du Vaudois. «Plus il y a de l'enjeu, plus il élève son niveau», a-t-il ajouté à l'issue de sa demi-finale face à Gaël Monfils.

«Stan a vécu un début d'US Open compliqué. J'ai même vu qu'il avait frôlé l'élimination au 3e tour (réd: une balle de match à sauver face à Daniel Evans). Mais depuis, il est monté en puissance», a noté le Serbe. «Stan est aussi un joueur qui a pris confiance en lui au fil des années. Et il y a de quoi avec deux trophées en Grand Chelem, un titre olympique et un sacre en Coupe Davis», a-t-il souligné.

Interrogé sur le jeu de Stan Wawrinka, Novak Djokovic a estimé que le Vaudois pouvait «tout faire» sur un court. «Son jeu est très varié, et il tape très fort. Son service est aussi redoutable. Quant à son revers à une main, c'est sans doute le plus efficace du moment sur le circuit», a-t-il affirmé.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!