Actualisé

TENNISWawrinka se défait de Cilic avant d'affronter Federer

Le Vaudois s'est qualifié pour les demi-finales du Masters en battant le Croate 6-3 4-6 6-3. Il retrouvera Federer samedi à 21 heures.

par
LeMatin.ch

Six jours avant d'entamer leur quête commune en finale de la Coupe Davis, Roger Federer (no 2) et Stan Wawrinka (no 3) seront opposés samedi à 21h (heure suisse) à Londres en demi-finale du Masters.

Le Vaudois a très rapidement gagné le droit de défier le Bâlois. Il devait remporter trois jeux vendredi soir face à Marin Cilic (no 8) pour assurer sa place dans le dernier carré, et il y est parvenu en signant un break qui lui permettait de mener 3-1 après 13' de jeu.

Stan Wawrinka s'est finalement imposé 6-3 4-6 6-3 en 1h45' devant le Croate. Il a su se faire violence pour décrocher un succès qui lui fera le plus grand bien sur le plan mental. Mené 0-2 dans le set décisif après avoir perdu quatre jeux d'affilée dont deux sur son engagement, il trouvait les ressources pour renverser la vapeur malgré un faible pourcentage de premières balles (49% sur l'ensemble de la rencontre).

Novak Djokovic avait facilité la tâche de Stan Wawrinka en dominant Tomas Berdych 6-2 6-2 l'après-midi. Le Vaudois, qui aurait pu devoir s'imposer en soirée pour poursuivre l'aventure londonienne, compostait son ticket en 13' de jeu en signant un premier break qui lui permettait de mener 3-1. Impérial dans la manche initiale, il fut en revanche bien moins convaincant dans les deux suivantes.

Impressionnant depuis le début du tournoi avec 13 jeux perdus en trois matches et aucun break concédé, Roger Federer fera figure de favori dans cet affrontement fratricide. L'homme aux 17 titres du Grand Chelem affiche un bilan largement favorable (14-2) face à Stan Wawrinka, qui a qui plus est fêté ses deux seuls succès sur la terre battue de Monte-Carlo. Et le Vaudois aura bien du mal à déborder le Bâlois sur le revêtement très lent de l'O2 Arena.

Mais Stan Wawrinka reste sur deux prestations convaincantes face à Roger Federer. Il l'avait ainsi dominé 4-6 7-6 6-2 en finale à Monte-Carlo en avril dernier. Il avait ensuite tenu la dragée haute au Bâlois en quart de finale à Wimbledon, s'inclinant 3-6 7-6 6-4 6-4. Exceptionnel dans le premier set, il s'était montré bien moins percutant après la perte de la deuxième manche. Mais les circonstances ne lui étaient guère favorables, puisqu'il jouait son troisième match en trois jours en raison des averses. Nul ne sait ce qu'il aurait été capable de réussir avec une réserve d'énergie intacte.

La pression sera par ailleurs moindre sur les épaules de Stan Wawrinka, même si le champion d'Australie a besoin de points en cette fin de saison pour s'assurer l'importantissime statut de tête de série no 4 à Melbourne en janvier. Sa marge sur le no 5 mondial Kei Nishikori, qui se mesurera à Novak Djokovic en demi-finale à Londres, est pour l'heure de 270 unités. Or, une qualification pour la finale du Masters "vaut" 400 points.

Ton opinion