Publié

AutoWEC/24 Heures du Mans - La "pole" position pour l'Audi N.2 (COMPTE RENDU)

Par Nicolas KIENAST LE MANS, 20 juin 2013 (AFP) - L'Audi R18 e-tron quattro N.2 du trio Kristensen-Duval-McNish partira en "pole position" des 24 Heures du Mans samedi grâce au meilleur temps réalisé par Loïc Duval lors des essais qualificatifs qui se sont achevés jeudi soir.

Le Français, déjà auteur du meilleur chrono lors de la journée-test, le 9 juin, a réalisé 3 min 22 sec 349/1000 dès la première séance de qualifications, mercredi soir. Il bat les temps réalisés en 2011 (3:25.738) et 2012 (3:23.787) pour décrocher la "pole" position. L'Audi R18 e-tron quattro N.1 du Fassler-Lötterer-Tréluyer, double tenants du titre, partira en deuxième position de la célèbre course d'endurance, qui fête son 90e anniversaire, grâce au meilleur temps réalisé jeudi soir par le Français Benoît Tréluyer (3:23.696). Il a relégué l'Audi N.3 du trio Gené-Di Grassi-Jarvis en 3e position jeudi soir lors d'une 3e et dernière séance qui a aussi vu la Toyota TS030 Hybrid N.8 (4e) passer devant la Toyota TS030 Hybrid N.7 pour seulement 24/1000, grâce au chrono (3:26.654) réalisé par le Suisse Sébastien Buemi. Au final, les voitures de l'écurie japonaise sont ainsi largement devancées par celles de la firme allemande, vainqueur des trois dernières éditions Jusqu'à une dernière demi-heure plus palpitante, la journée de qualifications de jeudi a été assez décevante, perturbée par la pluie et trois interruptions. Trois interruptions Une averse s'est ainsi abattue sur le circuit peu avant le début de la 2e séance d'essais, la première de l'après-midi, rendant la piste mouillée avant que la course soit définitivement interrompue vers 20h15 locales (18h15 GMT) à la suite de la sortie de piste entre les virages de Mulsanne et Indianapolis, de l'Américain Matt Downs au volant de l'Oreca-Nissan N. 40. Le pilote est sorti indemne. La 3e et dernière séance a ainsi été avancée à 21H30 locales (19h30 GMT), durant 2h30 au lieu des 2 heures initialement prévues. Mais la piste a mis longtemps a devenir complètement sèche, puis, alors que les pilotes commençaient à trouver la bonne carburation, la séance a été interrompue à deux reprises. La première fois pendant un peu moins de 10 minutes vers 23H00 locales (21H00 GMT) à la suite de la sortie de piste de la Porsche 911 GT3 RSR N.76, alors pilotée par le Français Christophe Bourret, sorti indemne après avoir quitté la piste avant la première chicane des Hunaudières. La seconde fois pendant 15 minutes peu après 23H15 locales (21H15 GMT) après la sortie de piste de la HPD-Honda N. 21 de l'écurie Strakka Racing, alors pilotée par le Britannique Jonny Kane, également sorti indemne de sa voiture après avoir heurté le rail de sécurité à l'entrée de la chicane Michelin. La course a ensuite repris ses droits pour une demi-heure qui n'a cependant pas permis de déloger de la tête l'Audi N.2, qui s'élancera samedi à 15H00 locales (13H00 GMT) sous une pluie probable, d'après les dernières prévisions météo. nk/jr

(AFP)

Ton opinion