Actualisé

EscapadeWeek-end lusitanien

Le petit guide touristique des bons plans JJ pour un week-end à Lisbonne entre promenades, culture et gastronomie

par
Josiane & Josette

La quintessence de tous ce que nous aimons se trouve à Lisbonne, Portugal. On pourrait dire que c'est trop petit, que c'est trop grand, que c'est trop sud, que c'est pas assez nord, mais non. Culture, architecture, ruelles pittoresques, sourires et bonne humeur, mode, gastronomie, tapas, vin, cocktails, mer, soleil. What else? Josette dirait effectivement que ça manque un peu de buildings, Josiane s'y sent comme un poisson dans l'eau. La ville nous a révélé quelques secrets, plus si bien gardés, et nous a laissé un gros sentiment de reviens-y. Donc nous y retournerons, en famille, entre amis, en couple, juste les J, peu importe, la ville se prête à toutes les combinaisons. En attendant, voici notre circuit pour une première visite, qui reste très touristique. Mais il y a des incontournables lors d'un tout premier séjour, qui se condensent en deux jours sans problème, mais sans lambiner non plus. Suivez les guides!

Avant tout et sans conteste le meilleur des bons plans s'appelle Uber. Enfin, non. Il s'appelle Edgaret nous l'avons rencontré grâce à Uber. En restant au centre-ville vous nous direz qu'il n'y a pas besoin de faire appel à ce genre de service, certes, mais le hasard a cette fois bien fait les choses et nous gardons précieusement son contact pour d'autres escapades, car ce Monsieur est chauffeur et guide. Il connaît tout Lisbonne et ses alentours, les châteaux à admirer, les villages de pêcheurs à visiter, les restaurants de poisson à ne pas manquer, le dernier bar à cocktails, bref, il est indispensable et d'une gentillesse absolue. À vrai dire, c'est lui qui nous a griffonné sur un bout de papier tout notre tour, dans l'ordre s'il vous plaît, en estimant avec brio le temps que nous allions passer à visiter, et puis à flâner aussi. Cliquez sur son prénom ci-dessus et enregistrez son email, ça peut toujours servir! ;)

Jour 1: Belém

Entre océan et Tage, ce quartier rassemble les hauts lieux touristiques et culturels de la ville et nous y avons croisé de nombreux cars et autre parapluies brandis. Mais, pas grave, la promenade le long de l'eau est suffisamment longue et large pour être plus qu'agréable malgré les gens et nous avons passé une journée les cheveux dans le vent, la peau brunissant doucement en découvrant à notre rythme les merveilles contemporaines et médiévales de la capitale portugaise.

Torre de Belém

Des pierres qui sortent de l'eau, sur une petite avancée de sable, on s'imagine au Moyen-Âge en train de défendre la ville... ou de brosser notre longue chevelure en attendant d'être sauvées. Hahaha! Quelle horreur!

Padrão dos Descobrimentos

Restés sur place après leur création en 1940 pour l'exposition universelle, les monuments des découvertes trônent et semblent regarder le Christ érigé bras ouverts sur l'autre rive du Tage, les yeux vers l'horizon. Reconstruit en 1960, le monument représente de nombreuses figures emblématiques du Portugal : conquérants, navigateurs, artistes, missionnaires, cartographe... Impressionnant!

Centro Cultural de Belém

Ce cube massif cache une cour intérieure, un auditorium, des salles d'expositions, des ateliers d'artistes, un jardin aux sculptures, une esplanade aux oliviers. C'est grand, c'est beau et ça vaut le détour.

À moins de vous être levés tôt ou d'avoir pris vos billets en ligne à l'avance, contentez-vous d'admirer tout ça de l'extérieur... Nous nous sommes quand même fait taper sur les doigts par Edgar de ne pas avoir vaincu la foule pour pénétrer dans ce Mosteiro. La prochaine fois promis, nous nous y prendrons à l'avance...

Pause déjeuner:Enoteca de Belém

Dans une toute petite ruelle pavée d'azuléjos où se cachent aussi des galeries et des ateliers, il y a un bar à vin qui propose une petite carte qui tient tout à fait la route. Et puis ça nous a permis de nous éloigner de la foule... avec d'autres francophones. Le tout petit établissement retentissait de «oui», «non», «peut-être», «merci», on peut donc regretter le manque d'immersion, mais vous avouerez que c'est compliqué dans le quartier le plus touristique de la ville.

Pause café:Pastéis de Belém

Nous n'avons pas pris de dessert au restaurant. Non... car nous savions exactement ce que nous voulions. Un Pastéis de Belém, un vrai, saupoudré de sucre glace et cannelle, à déguster au soleil. Il y a la queue, mais ça vaut la peine et ça avance vite. C'est un peu le «Ladurée» lisboète (en meilleur... nous ne sommes pas très macarons).

Museu dos Coches & MAAT

On passe des calèches aux artistes contemporains en quelques pas et en quelques briques. Trois lieux qui n'ont absolument rien à voir architecturalement et qui se succèdent. Des lignes droites et géométriques, un bâtiment industriel en briques rouges (qui renferme également d'antiques machineries à charbon à visiter au sous-sol) et puis un otni (oui, c'est terrestre et non volant) tout en courbes et en fenêtres panoramiques absolument incroyable.

Stefan Sagmeister - The Happy Show

Nous avons été ravis de découvrir dans la première aile du MAAT le Happy Show de Stefan Sagmeister qui se questionne sur notre potentiel à être heureux et transmet quelques mantras pour y parvenir à l'aide de différentes installations lumineuses, vidéos, photographiques, interactives...

LX Factory

Après l'eau, le ciel. Nous quittons les berges pour nous enfoncer (un peu) dans la ville et passer la fin de journée à la LX Factory, haut lieu de l'industrie reconverti en «parc» à artistes, artisans et restaurateurs. LX pour Lisbonne. On y trouve, tout mêlés, design, barbier, cours de cuisine, fringues, pop up, objets insolites, tatoueuse, escape room, verre de vin, apprentis acteurs, tapas, architectes, roof top, concert en plein air, trentaine branchée et artistes décalés. Petit tips: apéro sur le toit au Rio Maravilha (et repas possible aussi) et dîner à la Cantina.

Jour 2 : Centre-ville de Lisbonne

En commençant par aller vous recueillir sous l'immense drapeau au sommet du Parque Eduardo VII! D'après notre guide Edgar, on le voit depuis le Salève, tellement il est grand. Lisbonne ou le petit Marseille du Portugal ;)

Miradouro Senhora do Monte

La ville des sept collines recèle bien entendu quelques points de vue à ne pas manquer. Petit café les yeux sur les toits et le château San Jorge? Check.

Igreja de São Vicente de Fora

On entre par une petite arche sur le côté de l'église et on commence la visite par les jardins. Ne pas oublier de passer derrière pour avoir un joli aperçu du Panthéon. Un selfie ma Jo?

Panteao Nacional

Du footballeur Eusébio à la chanteuse de fado Amalia Rodrigues en passant bien entendu par Vasco de Gama, les plus grands noms de l'histoire du Portugal sont enterrés ou honorés ici. En montant dans les étages, on peut admirer l'architecture de l'église ainsi que des expositions d'artistes. À nouveau, on aura plaisir à mirer le bleu de l'océan depuis la terrasse du dernier étage.

Castelo de San Jorge et Miradouro das Portas do Sol

Le château est un incontournable mais nous avouons, un peu honteux, avoir préféré déambuler dans les ruelles et surprendre des scènes de vie ou de l'art urbain au détour d'une maison, entre deux pans d'azuléjos... À choix...

Azulejaria e Faianças de Sao Vicente

En parlant d'azuléjos, nous ne pouvions pas faire l'impasse sur cet atelier de reproduction de faïences antiques, entièrement réalisées à la main, une par une.

Taberna do Cantinho de Sao Vicente

Et puis en sortant de l'atelier, nos ventres affamés n'ont pas attendus de trouver LE lieu le plus prisé de Trip Advisor, alors nous avons suivi notre instinct en nous installant dans un recoin, sur une toute petite terrasse au creux de deux immeubles, pour manger un poisson du jour, cuisiné sans falbalas ni chichis mais avec chaleur et saveur. Et puis quelques acras de morue pour l'apéro ne se refusent pas... Aucun regret.

Praça do Rossio et Estação do Rossio

Là, c'est la ville! Descendus de la colline, nous arrivons sur les grandes places bruyantes et mouvantes et en profitons pour découvrir l'architecture étonnante de la gare centrale de Lisbonne.

Elevador de Santa Justa et Convento do Carmo

Pas loin, le fameux ascenseur urbain de Santa Justa fait de pierres et de fer et puis le Couvent des Carmes qui permet une petite pause à l'ombre des arches.

Shopping

C'est aussi dans ce quartier que l'on peut se laisser aller à sortir un peu sa bourse...

Fern

Découverte de designers de vêtements, d'accessoires et de bijoux made in Portugal, à des prix tout à fait abordables.

Hay Carmo !

Combo malin entre shopping, essayage et limonade, grâce à a petite terrasse planquée derrière la boutique, à laquelle on accède en s'aventurant dans un tunnel entre deux bâtiments. Sympa!

The feeting room

Coup de coeur pour cette boutique où l'on trouve chaussures, vêtements et maroquinerie pour femmes et hommes, ainsi que quelques objets odorants et déco pour parfaire le tout.

Rooftop Madame Petisca

Il est temps de faire une pause! À nouveau, on va en profiter pour prendre de la hauteur... en pénétrant dans un hôtel. Si ce n'est que cet hôtel comporte aussi un restaurant qui se trouve au dernier étage! Terrasse juste pour nous en fin d'après-midi, bronzette et breuvages maison, nous sommes conquis! La carte des mets donne envie aussi, ça sera pour la prochaine fois.

Apéro:Pharmacia

Après la pause, l'apéro! Nous sommes en week-end, non? Lieu branché par excellence, la terrasse de la Pharmacia sur pelouse synthétique accueille les aficionados de cocktails et de fins de journées en mode lounge. La cheffe Susana Felicidade s'est installée dans le Musée de la Pharmacie pour y servir une cuisine raffinée et inventive et puis de quoi se désaltérer avec originalité. Un paracétamol ou un LSD?

Wine Bar do Bairro Alto

Pour déguster ce qui se fait de mieux en termes de vin, de fromages, de charcuteries et de conserves de poissons, il faut s'enfoncer dans les ruelles en pente du Bairro Alto et, avec un peu de chance, trouver une table au BA Wine Bar. Un tout petit établissement authentique où l'on est accueillis comme des rois.

Escapade

Cascais

Si vous avez le temps de vous éloigner du centre de Lisbonne, vous pouvez vous rendre dans LE lieu de villégiature balnéaire des gens fortunés : Cascais. Le littoral est magnifique et permet de longues promenades le long des flots. En mode sportif même si vous le souhaitez, vous ne serez pas les seuls et il y a même de quoi faire votre fitness en plein air, l'air du large.

Gastronomie chez le chef Daniel Estriga au Conceito Food Store

Dernier coup de coeur pour la route, le restaurant conceptuel du chef Daniel Estriga. Au milieu de nulle part, en bas d'un immeuble sans charme, se cache le Concerto Food Store où le chef vous prend la main et vous emmène dans sa cuisine. Le menu est une surprise, une très bonne surprise, le service est adorable et à l'écoute, le vin délicieux, le lieu agréablement décoré sans être pompeux, une belle découverte qui vaut la peine de prendre un Uber. Et sans lui, nous n'aurions pas rencontré notre guide Edgar. La boucle est bouclée...

ENJOY au pays des Azuléjos!

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette!

Votre opinion