Publié

HollywoodWeinstein statufié en peignoir sur un canapé

Un artiste de rue a dévoilé jeudi à Los Angeles une statue dénonçant les pratiques du producteur Harvey Weinstein.

«Casting Couch» («Promotion canapé»), qui représente Harvey Weinstein, a été installée à proximité du théâtre où auront lieu les Oscars par son créateur, Plastic Jesus. (Jeudi 1er mars 2018)

«Casting Couch» («Promotion canapé»), qui représente Harvey Weinstein, a été installée à proximité du théâtre où auront lieu les Oscars par son créateur, Plastic Jesus. (Jeudi 1er mars 2018)

AFP

A trois jours de la cérémonie des Oscars, un artiste de rue a inauguré jeudi à Los Angeles une statue dénonçant les pratiques du producteur de cinéma Harvey Weinstein. Ce dernier a été accusé par plus de 70 femmes d'inconduite sexuelle, y compris de viol.

Cette statue intitulée «Casting Couch» («Promotion canapé») représente l'homme déchu grandeur nature, vêtu d'un peignoir et assis sur un canapé doré, une statuette d'Oscar à la main. Son auteur, l'artiste Plastic Jesus, l'a installée à proximité du théâtre où aura lieu dimanche soir la 90e cérémonie des Oscars.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat dans l'entourage de l'ex-producteur naguère tout puissant, qui réfute toutes les accusations portées contre lui. «Alors que beaucoup pensaient que la 'promotion canapé' était une chose du passé, elle faisait clairement toujours partie de la culture hollywoodienne», explique Plastic Jesus dans un communiqué mis en ligne sur sa page Facebook.

Exclu des Oscars

«Espérons à présent qu'à la lumière des récentes allégations contre de nombreuses personnalités de Hollywood, le secteur va faire le ménage», ajoute l'artiste, qui a travaillé pendant deux mois sur ce projet en collaboration avec un autre artiste, Joshua «Ginger» Monroe.

A la suite des révélations parues début octobre dans le New York Times et le New Yorker, Harvey Weinstein a été exclu de l'Académie des Oscars et licencié de sa propre compagnie, la Weinstein Company, aujourd'hui en faillite. La statue dévoilée jeudi a été financée par un appel aux dons.

Les deux artistes s'étaient rendus célèbres en créant des statues de Donald Trump nu apparues dans plusieurs villes américaines avant l'élection du 8 novembre 2016.

Accord pour la reprise du studio Weinstein

Aux portes du dépôt de bilan dimanche dernier, le studio Weinstein semble avoir finalement trouvé une alternative à la faillite, grâce à un accord de reprise avec l'ex-responsable des PME de l'administration Obama, décidée à transformer la société co-fondée par le producteur déchu Harvey Weinstein en modèle de promotion des femmes à Hollywood.

(ats)

Ton opinion