Actualisé 09.12.2016 à 14:04

Pays-BasWilders, déclaré coupable, dénonce un coup monté

Le dirigeant d'extrême droite néerlandais, a été déclaré coupable vendredi par la justice pour discrimination à l'encontre de Marocains.

Keystone

Geert Wilders, le dirigeant d'extrême droite néerlandais, a déclaré vendredi que sa condamnation était une tentative pour le faire taire avant les élections législatives de mars prochain.

Il a été jugé pour insulte et incitation à la discrimination à l'encontre des Marocains.

En 2014, le dirigeant du Parti pour la Liberté (PVV) avait pris la tête de manifestants qui réclamaient «Moins, moins, moins» de Marocains aux Pays-Bas. L'incident avait été retransmis à la télévision.

Dans un enregistrement vidéo diffusé en réaction à la décision de justice de vendredi, Geert Wilders déclare : «On ne me fera jamais taire!» Selon lui, il s'agit d'une tentative de «neutraliser le chef du plus grand et plus populaire parti d'opposition aux Pays-Bas.»

Le Parti de la liberté devance le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) du Premier ministre Mark Rutte dans les intentions de vote pour les prochaines élections parlementaires prévues le 15 mars, selon certains sondages.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!