27.10.2020 à 17:01

HOCKEY SUR GLACEWilli Voegtlin n’en dort plus la nuit

Pour le responsable du calendrier de la Swiss Ice Hockey, recaser des matches reportés à cause du Covid est un vrai casse-tête chinois. Il attend avec impatience le discours du Conseil fédéral de mercredi.

von
Christian Maillard
Willi Voegtlin espère bien remettre une coupe de champion en fin de saison…

Willi Voegtlin espère bien remettre une coupe de champion en fin de saison…

CMA

«On n’est pas sortis de l’auberge!» Au bout du fil, Loïc Burkhalter, directeur sportif du HC La Chaux-de-Fonds, se pose plein de questions sur ce virus qui se balade autour de lui et de son club. «Mon père est positif, mais je ne suis pas encore en quarantaine, soupire l’ancien joueur neuchâtelois, en souci par rapport à cette situation de pandémie qui se prolonge. À l’heure où je vous parle, je n’ai pas reçu de téléphone non plus d’un de mes joueurs qui aurait attrapé le Covid. Alors, en principe on joue ce mardi soir.» Les Abeilles sont attendues à Kloten à 19h45.

En revanche, les clubs naviguant tous à vue, en plein brouillard, Olten ne prendra pas le chemin de la Vue-des-Alpes ce vendredi. Les «Souris vertes» du Kleinholz sont en quarantaine. Ce sont donc les joueurs de Zoug Academy, qui devaient en principe ne venir que le 5 janvier 2021 dans les Montagnes neuchâteloises, qui remplaceront aux «patins levéles Soleurois. «On m’a averti dimanche soir de ce changement. Peu importe le nom de l’adversaire finalement, poursuit l’ex-attaquant de Langnau, Davos, Rapperswil et Bienne. Pour nous, c’est égal, tant qu’on a un match…»

‹‹Cela change tout le temps. Alors j’attends, j’attends, j’attends…››

Willi Voegtlin, responsable du calendrier de Swiss Ice Hockey

Toutes ces modifications de dernière minute sont un peu plus embêtantes pour le responsable du calendrier qui n’en dort plus la nuit. Au bout du fil, Willi Voegtlin, qui a appris mardi après-midi que le HC Bienne et le SC Langenthal étaient à leur tour en isolement, semble au bout de sa vie. «C’est du 24 heures sur 24, impossible de tourner le bouton quand je vais me coucher. Cela change tout le temps. Alors j’attends, j’attends, j’attends, répète-t-il en boucle. Presque chaque jour on m’annonce qu’une équipe est en quarantaine. Ce n’est pas sérieux.»

Le Bernois aux gants blancs qui a déjà repris plusieurs fois son plan des matches à jouer, ne sait plus trop sur quel pied danser. «Maintenant il est primordial d’attendre le discours du Conseil fédéral de ce mercredi et après on verra bien ce qu’on décide par rapport à la suite du championnat pour terminer cette saison.» Du moins tout le monde l’espère. Quand on sera sortis de l’auberge

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Rko

27.10.2020 à 17:46

Tout arrêter ferait trop plaisir à un frange jalouse des sportifs, qui sont officiellement des employés comme les autres, soit dit en passant, sans compter qu’il n’y a pas danger de mort pour une personne saine. La peur voulue par nos dirigeants a bien pris, merci

Intello

27.10.2020 à 17:44

Fermez tous ces stades de Ok et de Foot et concentrons-nous sur des choses importantes et dignes d'intérêt, comme la santé et surtout la culture...

Journalismeadeuxballes

27.10.2020 à 17:20

Les Ticino Rockets ne viennent pas aux mélèzes ce soir. Le HCC se déplace à Kloten !!!!