Publié

TennisWimbledon - Andy Murray mérite d'être fait chevalier pour la presse britannique

Andy Murray, vainqueur de Wimbledon dimanche 77 ans après un autre Britannique, Fred Perry, mérite d'être fait chevalier pour cet exploit, estime lundi une presse britannique en extase, consacrant un grand nombre de pages à l'événement.

Chaque quotidien national consacre sa une à la victoire en trois sets de Murray sur le Serbe Novak Djokovic dimanche avec presque tous les journaux étalant de grandes photos du héros de 26 ans brandissant le trophée dans un soleil étincelant. The Times appelle à ce que Murray soit élevé au rang de chevalier: "Relevez vous Sir Andrew, chevalier du Saint-Graal". "Incroyablement, comme dans un rêve, et encore de manière presque facile, presque inévitable, Andy Murray a gagné la finale du simple messieurs hier (dimanche) à Wimbledon", ajoute le Times. Les 77 ans entre le sacre du dernier vainqueur Britannique Fred Perry et celui de Murray furent "terriblement longs" selon le Times qui fait remarquer que Murray était "le premier Brit à gagner le titre en short" alors que du temps de Perry les joueurs portaient des pantalons. De son côté, le Daily Mail estime que Murray sera proposé pour être fait chevalier. "Maintenant, ce sera, relevez vous Sir Andy!", écrit le tabloïd avec la une une photo de Murray embrassant le trophée en or de Wimbledon. Le Daily Mail écrit par ailleurs que des sources au cabinet de Downing Street, résidence du Premier ministre David Cameron, ont indiqué que le gouvernement citerait son nom au comité des honneurs britannique au même titre que ce qui avait été fait pour Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France cycliste en 2012. Le journal ajoute que la reine Elizabeth II, elle-même, avait envoyé ses félicitations à Murray pour sa victoire. Pour sa part, The Sun, journal le plus vendu en Grande-Bretagne, joue sur les mots comme il en a l'habitude en soulignant que Murray était "Born to Wim (né pour Wim)". "Enfin, après 77 ans, 15 Premiers Ministres et trois monarques, un Brit gagne Wimbo ", se félicite le tabloïd. The Daily Telegraph insiste aussi sur cette longue période frustration: "Après 77 ans, l'attente est finie". Pour The Daily Mirror, Murray tenait "l'histoire dans ses mains". Enfin, The Guardian et The Independent ont opté pour plus de classicisme avec un titre simple: "Champion" sur des photos de Murray avec le trophée qui couvrent toute la une. dk/pvh/dhe/ig

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!