07.07.2015 à 18:23

tennisWimbledon - Sharapova et Djokovic dans la douleur (PAPIER GENERAL)

Par Ludovic LUPPINO Londres, 7 juil 2015 (AFP) - Maria Sharapova a rallié les demi-finales de Wimbledon pour la première fois depuis 2011, après un succès des plus laborieux intervenu mardi après celui, obtenu aussi au forceps, du tenant du titre Novak Djokovic en huitièmes de finale.

Le N.1 mondial serbe était le seul cador du tableau masculin à ne pas avoir validé lundi son billet pour les quarts, où il figurera pour la vingt-cinquième fois d'affilée en Grand Chelem. Son duel épique disputé sur le court N.1 contre le serveur Sud-Africain Kevin Anderson, 14e mondial, avait été interrompu par la nuit juste après son égalisation à deux manches partout. Les organisateurs n'avaient pas souhaité déplacer la rencontre sous le toit éclairé du "Centre court". Au lieu de s'entraîner comme ses camarades du Top 4 Roger Federer, Andy Murray et Stan Wawrinka, le "Djoker" a donc dû encore bataillé durant 45 minutes d'une rare intensité pour l'emporter 6-7 (6/8), 6-7 (6/8), 6-1, 6-4, 7-5. "C'était bien de jouer une heure de plus, mais c'était bien plus difficile qu'une séance d'entraînement", a commenté, soulagé, Djokovic qui a envoyé un baiser au gazon londonien après ce succès sur le fil contre le bombardier Anderson (40 aces). "Il a vraiment très bien servi. C'était peut-être le match le plus difficile à Wimbledon de ma carrière. Kevin était très agressif. J'ai essayé de défendre, mais je n'ai eu que quelques opportunités. Cela donne de la confiance pour le prochain match. Même si cela a été difficile", a expliqué "Nole", qui affrontera au prochain tour sa victime préférée, le Croate Marin Cilic, contre lequel il n'a jamais perdu en 12 rencontres. Sharapova a dû cravacher elle aussi pour retrouver le dernier carré londonien, quatre ans après sa finale perdue contre le Tchèque Petra Kvitova. La championne russe, titrée à Wimbledon en 2004, s'est imposée en trois sets 6-2, 6-7 (3/7), 6-2 contre l'Américaine Coco Vandeweghe, 47e mondiale, et seule joueuse non tête de série des quarts de finale. La "Tsarine", qui a perdu son premier set du tournoi, a eu beaucoup de mal à conclure cette rencontre qu'elle semblait pourtant maîtriser, avec de grossières erreurs au moment de servir pour le match à 5-4 dans le deuxième set. A 3-3 dans le tie-break, les accélérations de l'Américaine de 23 ans ont fait mouche, égalisant à une manche partout devant un public du central ravi d'avoir droit à un troisième set. Sans doute un peu entamée par ses efforts, Vandeweghe a ensuite subi la puissance de Sharapova qui a fait la course en tête (3-0). Mais comme trop souvent dans cette partie, la Sibérienne de 28 ans s'est montrée friable quand il s'agissait de porter l'estocade. "Parfois, quand on y est presque, en position de l'emporter, ça traine un peu, ça a du mal à basculer dans votre sens", a philosophé la Russe, qui s'est offert une vingtième demi-finale en Grand Chelem. Jusqu'ici, elle en a remporté la moitié. Sharapova a par ailleurs perdu cinq finales majeures (Open d'Australie 2007, 2012, 2015, Wimbledon 2011, Roland-Garros 2013). Elle compte au total cinq trophées en Grand Chelem. Outre son titre à Londres il y a onze ans, la championne russe a gagné Roland-Garros à deux reprises (2012, 2014), ainsi qu'une édition de l'Open d'Australie (2008) et une autre de l'US Open (2006). Sa prochaine adversaire sera soit la N.1 mondiale Serena Williams, soit la Bélarusse Victoria Azarenka, qui s'affrontaient en fin d'après-midi. Peu avant le succès de Sharapova, l'Espagnole Garbine Muguruza, 20e mondiale, s'est qualifié pour la première fois de sa carrière dans un dernier carré en "Majeurs" en battant la Suissesse Timea Bacsinszky (7-5, 6-3). Elle devient la première Espagnole à intégrer les demies de Wimbledon, depuis Arantxa Sanchez-Vicario en 1997. La longiligne (1,82 m) et puissante joueuse ibérique affrontera l'Américaine Madison Keys (N.21) ou la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.13). ll/tba

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!