Publié

autoWR/Rallye d'Allemagne: l'édition 2015 en bref (ENCADRE)

Trèves (Allemagne), 23 août 2015 (AFP) - Rallye d'Allemagne, 9e manche (sur 13) du Championnat du monde des rallyes (WRC), couru du vendredi 21 août au dimanche 23 août 2015 :

21 épreuves "spéciales", soit 374,43 km chronométrés en 10 tracés

Plus longue spéciale: 45,61 km Panzerplatte 1 et 2 (ES13, ES16)

Plus courte spéciale: 2,87 km, Arena Panzerplatte 1, 2 et 3 (ES11, ES12, ES15)

Surface: asphalte

Podium:

1.

Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) 3H 35:49.5

2. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/VW Polo-R) à 23.0

3. Andreas Mikkelsen-Ola Floene (NOR/VW Polo-R) à 1:56.6

Leaders successifs: Ogier (ES1-ES2 puis ES5 à la fin), Latvala (ES3-ES4)

Meilleurs temps des épreuves spéciales:

Ogier 14 (ES1, ES2, ES4, ES5, ES6, ES7, ES8, ES9, ES11, ES12, ES13, ES16, ES17, ES20), Latvala 6 (ES3, ES10, ES14, ES15, ES19, ES21), Evans 1 (ES18)

Power Stage (ES21):

1. Latvala

2. Meeke

3. Sordo

Faits de course:

Robert Kubica-Maciek Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS) pénalisé de 5 minutes pour changement de moteur la veille du départ.

ES6: Kris Meeke-Paul Nagle (GBR/Citroën DS3): sortie de route alors qu'il était 4e. Il termine 12e.

Championnat pilotes: 1. Ogier (FRA), 207 pts ; 2. Latvala (FIN), 114; 3. Mikkelsen (NOR), 98 pts; 4. Ostberg (NOR), 90 pts; 5. Neuville (BEL), 80 pts; 6. Evans (GBR), 61 pts; 7. Meeke (GBR), 56 pts ; 8. Tanak (EST), 54 pts; 9. Sordo (ESP) 52; 10. Paddon (NZL), 46 pts; etc...

Championnat constructeurs/écuries: 1. Volkswagen Motorsport 300 pts ; 2. Hyundai Motorsport, 161; 3. Citroën Total Abu Dhabi WRT 148 pts ; 4. M-Sport WRT (Ford) 138 pts ; etc.

La course - Ogier permet à Volkswagen d'inscrire son nom pour la première fois au rallye d'Allemagne depuis l'arrivée tonitruante du constructeur allemand en WRC, début 2013. A cette occasion, le Français signe le 30e succès de sa carrière, rejoignant le Finlandais Marcus Grönholm au palmarès des pilotes les plus brillants de l'histoire des rallyes. Il demeure encore loin derrière Sébastien Loeb, l'intouchable du haut de ses 78 victoires. VW parfait son succès en plaçant ses trois voitures sur le podium, le troisième triplé de la saison après Monte-Carlo et le Portugal. Une fois encore Latvala a été le plus dangereux pour le double champion du monde mais a dû céder, une première fois dans Moselland, pourtant l'une de ses spéciales préférées et ensuite dans Panzerplatte où les deux passages lui ont coûté 22 secondes. Assurant "modérément" sa deuxième place, notamment dans la Power Stage où il a pris beaucoup de risques pour gagner les trois points offerts au vainqueur, Latvala est toujours deuxième au Championnat mais dorénavant relégué à 93 points d'Ogier. Après l'Allemagne où ses chances d'être sacré étaient très faibles, le Français pourrait avoir une nouvelle balle de match en Australie à la mi-septembre. Andreas Mikkelsen a complété le tiercé des hommes Volkswagen après s'être retrouvé confortablement installé à la 3e place puis avoir fait une course sans relief après la sortie de route de Kris Meeke (DS3), alors 4e. Le pilote britannique semblait être le plus à l'aise pour suivre les Volkswagen mais est de nouveau parti à la faute dans l'ES6. Une médiocre 7e place pour le Norvégien Mads Ostberg complète ce mauvais résultat et prive Citroën de la deuxième place provisoire au classement constructeur au bénéfice de Hyundai. Le constructeur coréen place en effet ses deux pilotes, Dani Sordo et Thierry Neuville, aux 4e et 5e places. Belle course du Français Stéphane Lefebvre, âgé de 23 ans, qui a bien failli signer un premier succès en spéciale pour finalement terminer dans le top 10 pour sa première expérience au volant d'une WRC, en l'occurrence une Citroën DS3. Quant au Français Romain Dumas, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans, il remporte sa catégorie RGT en terminant 26e au scratch au volant d'une Porsche 911 GT3.

Prochain rendez-vous: le rallye d'Australie du 10 au 13 septembre

syd/pyv

(AFP)

Votre opinion