14.04.2013 à 17:44

AutoWRC - Ogier signe un triplé de bon augure au Portugal (PAPIER GENERAL)

Par Thomas CABRAL FARO (Portugal), 14 avr 2013 (AFP) - Après avoir survolé la neige suédoise et l'altitude mexicaine, le Français Sébastien Ogier a démontré que sa Volkswagen Polo R pouvait s'imposer aussi sur un rallye plus traditionnel, en s'offrant dimanche un triplé sur la terre du littoral portugais.

Avec sa troisième victoire d'affilée sur les quatre rallyes déjà disputés cette saison, le pilote de 29 ans conforte sa place en tête du championnat devant son dauphin du jour, le Finlandais Mikko Hirvonen et sa Citroën DS3. Le Français, qui a aussi remporté les trois points supplémentaires accordés au vainqueur de la "power stage", comme en Suède et au Mexique, a obtenu sa dixième victoire en Championnat WRC avec 58 sec et 2/10e d'avance sur Hirvonen et 4 min 4 sec sur le Finlandais Jari-Matti Latvala, son coéquipier chez Volkswagen. Ce nouveau sacre au Portugal, après ceux de 2010 et 2011 avec Citroën, est surtout un signe de bon augure pour Ogier et Volkswagen, qui peuvent aborder en confiance les prochains rallyes disputés dans des conditions similaires. A peine remis d'une fièvre virale au départ du rallye disputé sur les pistes de la région de l'Algarve (sud), le pilote français a tout de même bénéficié des sorties de route de ses rivaux les plus menaçants, le Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS) puis l'Espagnol Dani Sordo (Citroën DS3). Malgré sa consistance, Hirvonen, déjà deuxième au Mexique, a été le pilote le plus rapide sur une étape seulement. Le Finlandais accède toutefois au 2e rang du Championnat au détriment du Français Sébastien Loeb, absent au Portugal car il n'a inscrit que quatre rallyes à son programme cette année. Sous un soleil bien plus propice au courses automobiles que les bourrasques de l'an dernier, Latvala s'est lui offert son premier podium avec Volkswagen, même s'il pouvait regretter les soucis techniques qui lui ont coûté la deuxième place dimanche matin. Les Ford ont en revanche vécu un week-end franchement décevant puisque la Fiesta RS de leur chef de file, Mads Ostberg, est partie en tonneaux dès vendredi, quand il venait de prendre la tête de la course. Ogier a eu la voie encore plus libre quand Dani Sordo, qui menaçait de combler un tout petit écart au début de la deuxième journée, a cassé une roue en percutant un arbre avec sa Citroën DS3. Le Français a ensuite pu enchaîner les scratches et creuser un écart suffisant pour se mettre à l'abri malgré un problème de transmission lors de la première spéciale de la dernière journée, qu'il a finalement conclue en beauté en signant le scratch de la dernière manche du rallye, la fameuse "power stage" longue de 52,3 km. tsc/bm

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!