04.05.2013 à 00:46

AutoWRC/Rallye d'Argentine - Loeb passe en tête, Ogier suit (COMPTE RENDU,ACTUALISATION)

CORDOBA (Argentine), 03 mai 2013 (AFP) - Le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3) était en tête du Rallye d'Argentine, vendredi soir, après la super-spéciale de Villa Carlos Paz qui clôturait la 3e journée, avec 40 secondes d'avance sur Sébastien Ogier (Volkswagen Polo-R), parti à la faute dans un carrefour boueux.

Loeb a pris la tête quand Ogier, auteur du meilleur temps dans l'ES6 et nanti de 17 secondes d'avance sur lui, a raté un carrefour dans l'ES7 (Amboy-Yacanto, 39 km), a tiré tout droit à cause de la boue et a dû faire marche arrière. "C'était le virage-piège par excellence, la boue était cachée et mon frein à main ne m'a pas permis de faire pivoter l'auto. Il ne bloque que les freins avant, donc on a tiré tout droit", a raconté Ogier, pas trop déçu et plutôt content de ne pas s'être retrouvé bloqué dans cette spéciale. Leader confortable du WRC grâce à trois victoires d'affilée (Suède, Mexique, Portugal), Ogier a aussi expliqué calmement qu'il ne cherchait pas, au moment de son tout-droit, à en faire trop: "Ce n'est pas un excès d'attaque, j'étais toujours dans le même rythme, mais dans ces conditions boueuses il faut pouvoir disposer d'un frein à main efficace, ce qui n'est pas notre cas", a-t-il ajouté au sujet du seul gros défaut de la nouvelle Polo-R. Le Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta), retardé jeudi par une casse de direction dans l'ES4, et quelques minutes de pénalité, en a profité pour signer le temps scratch de cette ES7 et revenir dans le Top 10 du classement général. Gonflé à bloc par le retour à sa place habituelle, tout en haut du classement d'un rallye où il est invaincu depuis 2005, Loeb a continué dans la même veine, comme à l'époque de ses neuf titres mondiaux: meilleur temps dans l'ES8, devant Ogier, puis dans l'ES9, devant Ostberg, soit ses deux premiers temps scratch du rallye. Comme un bonheur n'arrive jamais seul, Loeb a aussi vu rétrograder de la 2e à la 6e place son coéquipier Mikko Hirvonen, dans l'autre DS3 de pointe. Parti le matin à deux secondes de Loeb, le Finlandais n'était qu'à neuf secondes de l'Alsacien quand tout le monde est rentré à l'assistance de la mi-journée. Hirvonen a ensuite crevé dans l'ES8 puis a perdu cinq minutes dans l'ES9, longue de 39 km, à cause de coupures moteur. De quoi se retrouver au coeur du peloton, mais à trois minutes du cinquième, le Belge Thierry Neuville (Ford), dans un classement où les écarts se sont beaucoup creusés vendredi. Après la super-spéciale du soir, longue de 6 km, le podium provisoire était complété par le Russe Evgueny Novikov (Ford), devant un autre Finlandais, Jari-Matti Latvala (VW), victime dans l'ES9 d'une crevaison lui ayant fait perdre deux minutes, puis meilleur temps dans l'ES10. dlo-str/jr

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!