Publié

autoWRC/Rallye de Finlande: Ogier et Latvala en première ligne (PRESENTATION)

Par Daniel ORTELLI Jyväskylä (Finlande), 31 juil 2014 (AFP) - Les deux pilotes de pointe de Volkswagen en Championnat du monde des rallyes (WRC), le Français Sébastien Ogier et le Finlandais Jari-Matti Latvala, sont forcément les favoris du rallye de Finlande, le plus spectaculaire du calendrier mondial, qui débute jeudi à Jyväskylä.

Pour tenter de gagner dimanche, au bout de 360 km de spéciales parcourues à toute allure, au milieu des arbres, sur terre et dans les airs, de bosse en bosse, devant des milliers de spectateurs enthousiastes, Ogier et Latvala vont devoir sortir le grand jeu. Vainqueur l'an dernier, le Français vise une deuxième victoire d'affilée, comme son illustre prédécesseur Sébastien Loeb en 2011 et 2012. "Lorsque vous parlez de rallye, la première image qui vient à l'esprit de la plupart des fans est celle de la Finlande, rappelle le directeur de VW Motorsport, Jost Capito. S'envoler plein gaz sur les tremplins naturels du parcours requiert une précision au millimètre de la part des pilotes, et sollicite les machines à l'extrême limite, comme aucun autre rallye. C'est la raison pour laquelle cette épreuve jouit du statut de légende depuis des dizaines d'années". Ses deux pilotes de chasse vont d'autant plus s'amuser que leur position est vraiment confortable en tête de ce championnat qui tourne de plus en plus au monopole VW: Ogier mène 5-2 au compteur des victoires et 166-116 aux points, soit l'équivalent de deux victoires (25 points par victoire). "Pour un non-Nordique, il est toujours difficile de s'imposer ici, comme le montre l'histoire de ce rallye, rappelle Ogier. Je suis particulièrement fier d'y être parvenu l'an dernier. C'était un grand moment dans ma carrière. Ce rallye, réputé pour ses sauts spectaculaires, est extrêmement rapide. Il faut avoir une bonne dose de confiance en soi et dans sa voiture pour être dans le coup, avec quelque chance de succès. Si on possède cette confiance, alors on ressent un immense plaisir à piloter ici". Latvala a déjà eu l'honneur de gagner à Jyväskylä, en 2010 au volant d'une Ford. Pour lui, "le plus difficile, ce sont sans doute ces bosses et tous ces vols planés. Il n'est pas aisé de fignoler la trajectoire idéale permettant d'atterrir juste au bon endroit. Ma spéciale préférée est Mökkiperä, le dernier jour. Ça monte et ça descend sans arrêt, accélérateur bloqué, à 195 km/h, ce qui vous fait parfois un drôle d'effet à l'estomac". Le premier pilote non-VW au classement est le Norvégien Mads Ostberg (Citroën), crédité de 66 points après sept manches, soit 100 points de moins qu'Ogier et l'équivalent de quatre victoires. Un autre Finlandais tentera de tirer son épingle du jeu, Mikko Hirvonen, vainqueur lui aussi sur ses terres en 2008 et de retour chez Ford, l'équipe qui a fait de lui un vice-champion du monde. Pour les candidats à la victoire, en cas de défaillance improbable du duo Ogier-Latvala, ou plutôt au podium si tout se passe comme prévu, il ne faut pas oublier non plus le Belge Thierry Neuville (Hyundai), deuxième l'an dernier à 36 secondes seulement d'Ogier. Si on ramène cet écart à 300 km chronométrés, cela fait moins d'un dixième de seconde au kilomètre. Ce n'est pas beaucoup... dlo/gv

(AFP)

Votre opinion