12.11.2015 à 16:18

autoWRC/Rallye de Grande-Bretagne: Neuville et Meeke veulent sauver leur saison (PRESENTATION)

Cardiff (Royaume-Uni), 12 nov 2015 (AFP) - Dans l'ombre de Sébastien Ogier (VW), déjà assuré depuis l'Australie d'un 3e titre mondial d'affilée, Thierry Neuville (Hyundai) et Kris Meeke (Citroën) vont tenter de sauver leur saison en remportant le prestigieux rallye de Grande-Bretagne, 13e et dernière manche de la saison 2015.

"Ca m'a l'air presque plus piégeux que les années précédentes, il y a beaucoup de changements d'adhérence, il va y avoir de la pluie, tout le week-end, ça va être un vrai bon RAC (l'appellation historique du rallye, ndlr), on va pateauger dans la boue", plaisantait Ogier mercredi soir. Il a aussi reconnu "avoir peut-être été un peu trop relax en Catalogne", surtout quand il est parti à la faute dans la dernière spéciale, ce qui a permis à son coéquipier Andreas Mikkelsen de s'imposer pour la première fois en WRC. VW est déjà assuré du titre constructeurs et va donc laisser Ogier se battre, comme d'habitude, contre ses coéquipiers Mikkelsen et surtout Jari-Matti Latvala. Le Finlandais (2011-2012) et le Français (2013-2014) ont déjà gagné deux fois dans les forêts du pays de Galles, alors un triplé serait mémorable car il leur permettrait d'égaler Sébastien Loeb, qui reste la référence absolue du WRC. Une nouvelle victoire VW, plus que probable, complèterait aussi les statistiques effrayantes de la marque allemande depuis 2013: en 38 rallyes, les équipages des Polo-R d'usine ont totalisé 33 victoires et 65 podiums. Ils ont aussi signé 489 "temps scratch" (meilleurs temps) en 698 épreuves spéciales, donc la 700e est prévue vendredi matin au pays de Galles: "Sweet Lamb" (ES2). Pour empêcher VW de signer dimanche une 12e victoire en 13 rallyes, comme en 2014, Neuville et Meeke, entre autres, vont devoir sortir le grand jeu. Avec un autre enjeu à la clé: la 2e place du championnat constructeurs, pour Hyundai ou Citroën, et un titre purement honorifique de vice-champion du monde, face à l'invincible armada allemande. Meeke joue presque à domicile, car il est nord-irlandais. A 36 ans, il a gagné cette année en Argentine et s'attend à un RAC compliqué: "C'est dur de dire comment les spéciales vont évoluer, car les tracés ont changé depuis l'an dernier. Ce sera un sacré défi. Il faut se mettre en bonne position et si une VW se rate, il faudra sauter sur l'occasion". Autre avantage pour lui, il "adore piloter dans l'obscurité", ce qui sera le cas samedi en fin de journée, pour les ES14 et ES15. Meeke est en fin de contrat chez Citroën alors que Neuville a encore un an à faire chez Hyundai. Mais le Belge a vécu une saison 2015 frustrante et certains le voient déjà revenir chez Citroën, ou entamer une autre aventure chez Toyota. D'où l'intérêt évident pour lui de briller au pays de Galles, pour améliorer son CV un peu écorné par quelques sorties de route récentes. "J'ai carte blanche, je vais faire ma course comme j'aurai envie car je ne serai pas chargé de marquer des points constructeurs. Je serai en bagarre pour les places au championnat pilotes. Je serai plus libéré. Je veux retrouver le bon rythme et le plaisir, et ça me ferait plaisir de faire de bons temps... en restant sur la route jusqu'à l'arrivée", résume Neuville, lucide. dlo-str/chc

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!