Publié

autoWRC/Rallye de Grande-Bretagne - Ogier devant, Meeke tout près (PAPIER GENERAL)

Cardiff (Royaume-Uni), 13 nov 2015 (AFP) - Le triple champion du monde Sébastien Ogier (VW Polo-R) a dominé la 1re journée du Rallye de Grande-Bretagne (ex-RAC), vendredi au pays de Galles, terminée avec 13 secondes d'avance sur Kris Meeke (Citroën), le seul à lui résister.

Le Français a signé cinq temps scratch sur six (ES1 à ES3, puis ES5 et ES6), alors que son coéquipier et principal rival, le Finlandais Jari-Matti Latvala, deux fois vainqueur de ce rallye (comme Ogier), est sorti de route dès le début de l'ES2 (Sweet Lamb, 3,2 km). "C'était une très bonne journée et je suis très content d'être là, d'avoir survécu à tous ces pièges", a dit Ogier à son retour au parc d'assistance de Deeside, après un long parcours routier. "Surtout dans le première spéciale de la boucle (Hafren), alors que dans la dernière, Myherin, j'ai apprécié", a ajouté le Français, qui ouvrait la route en leader du championnat. "C'est mieux d'être devant, en performance, mais c'est aussi plus difficile car on ne peut pas lire les changemens d'adhérence, vu qu'il n'y a pas de traces, surtout au premier passage (le matin). Au deuxième tour (l'après-midi), je pense que c'est pareil pour tout le monde", a-t-il ajouté. Avec Kris Meeke, 2e à 13 secondes seulement d'Ogier, et Mads Ostberg 4e, Citroën est bien parti pour terminer 2e du championnat constructeurs, derrière VW mais devant Hyundai. "Je n'ai fait qu'un seul temps scratch (dans Hafren 2, l'ES4), donc rien d'extraordinaire", a résumé le Nord-Irlandais, toujours aussi simple et modeste. "Quand on a confiance dans la voiture, et même si ça glisse beaucoup, ça aide. Je me suis fait plaisir. Il faut que je reste concentré, si je continue à faire mon travail correctement, ça sera bien", a-t-il ajouté. "La 2e journée va être très dure, avec deux spéciales de nuit pour finir (ES14, ES15), ça va être une longue journée", a prévu Meeke, très à l'aise pour ce qui sera sa dernière course dans une DS3 de la marque française. Mais ça ne va pas l'empêcher de dormir: "Il y a eu tellement de pression cette année, de choses merdiques qui ont été dites ou écrites, que maintenant je n'y pense plus. J'avais un an de contrat, j'en profite encore et je suis heureux", a conclu Meeke avant d'aller se reposer. Cette 1re journée a surtout causé des soucis aux deux pilotes Hyundai: Thierry Neuville a perdu une roue, à cause d'un problème mécanique, donc ce n'était pas sa faute. Hayden Paddon a fait un petit tête-à-queue qui lui a fait perdre de précieuses secondes. L'honneur de Hyundai a été sauvé par Dani Sordo, excellent 5e sur ces pistes très glissantes. Les pilotes Ford ont été plutôt décevants, surtout le jeune Gallois Elfyn Evans sur ses terres, alors qu'il avait été très bon en Corse (2e). Et la journée de samedi promettait d'être encore plus dure: 142,32 km chronométrés en 9 épreuves spéciales, sur 5 tracés différents, avec en prime une météo exécrable. Le tout de 6h00 du matin à 22h00 le soir. Du vrai rallye à l'ancienne, dans la boue, façon rugby gallois. dlo-str/dhe

(AFP)

Votre opinion