Football: Neuchâtel Xamax a joué pour le résultat
Actualisé

FootballNeuchâtel Xamax a joué pour le résultat

Performance décevante mais match nul (1-1 face à Lugano) bon à prendre: Neuchâtel ne pourra pas toujours s’en satisfaire.

par
Sport-Center

Laurent Walthert a souri lorsqu’il lui a été suggéré en zone mixte qu’avec «un petit rien du tout en plus», Xamax aurait pu obtenir les trois points. Le gardien neuchâtelois a repris ses esprits, puis a armé une réponse sans concession. «Il a manqué plus qu’un petit quelque chose. Il a manqué de la qualité.»

On peut l’écrire autrement: s’il ne s’agissait pas d’un avant-dernier match de l’année et que Neuchâtel n’avait pas un urgent besoin de points, la performance de samedi soir face à Lugano (match nul 1-1) aurait pu être qualifiée de franchement inquiétante. Mais puisque les temps sont davantage à gratter des unités çà et là, autant de provisions avant un long hiver, alors il convient, au moins en partie, d’apprécier ce premier point glané depuis un mois.

Des problèmes à régler

Le temps des questions arrivera bien assez tôt. Puisque, en l’état, ce Xamax-là aurait bien besoin d’un petit coup de pouce s’il entend viser autre chose qu’une des deux dernières places au terme du championnat. Il conviendra, notamment, de régler cette fragilité sur les balles arrêtées défensives, qui a une fois de plus coûté cher hier. Mais surtout, Neuchâtel devra profiter de l’hiver pour retrouver du jeu. Il y a eu le sursaut du week-end dernier contre Zurich, d’accord, mais les hommes de Joël Magnin ont effectué un vrai pas en arrière sur ce plan-là depuis quelques semaines.

En fait, à force d’user des longs ballons, Xamax est tombé dans une forme de facilité. Il existe là-derrière une véritable stratégie, travaillée à l’entraînement? On n’en doute pas. Ce jeu de verticalité à l’extrême a d’ailleurs même porté ses fruits, puisque c’est sur une ouverture de soixante mètres de Pietro Di Nardo que Raphaël Nuzzolo a pu partir seul au but et ouvrir le score face aux Tessinois.

Magnin félicite Lugano

Le souci, c’est que ces longues balles sont en train de devenir la seule arme d’une équipe pourtant reine en la matière lorsqu’il s’agit de surprendre ses adversaires. Après la rencontre, Joël Magnin n’a pas manqué de souligner la qualité technique du FC Lugano et sa capacité à conserver le ballon. Pour leur plus grand bonheur, les visiteurs ont été aidés dans ce qu’ils font de mieux, en récupérant systématiquement et presque sans efforts le cuir quelques secondes seulement après l’avoir perdu.

Face à l’urgence du totomat et à l’importance de repousser le FC Thoune le plus loin possible avant la trêve, Xamax a joué pour le résultat, et non pour le jeu. Sur un soir, cela peut se justifier. Surtout si, au bout du compte, il en a tiré quelque chose. Reste qu’en se reposant sur ce système, les Neuchâtelois ne s’en sortiront pas. Au printemps, ils auront besoin d’idées. Et de jeu.

Retrouvez le résumé du match en cliquant ici.

Florian Vaney, Neuchâtel

Neuchâtel Xamax - Lugano 1-1 (1-0)

Stade de la Maladière, 4782 spectateurs.

Arbitre: Adrien Jaccottet.

Buts: 3e Nuzzolo 1-0; 73e Custodio 1-1.

Xamax: Walthert; Gomes, Djuric, Oss (46e Xhemajli), Neitzke, Seydoux; Di Nardo (79e Doudin), Mveng; Karlen; Nuzzolo, Haile-Selassie (63e Ramizi). Entraîneur: Joël Magnin.

Lugano: Baumann; Yao (65e Dalmonte), Kecskes, Daprela, Obexer; Covilo; Lavanchy, Custodio, Vécsei, Aratore; Holender (87e Crnigoj). Entraîneur: Maurizio Jacobacci.

Avertissements: Covilo (12e, jeu dur), Mveng (23e, antijeu), Aratore (39e, jeu dur), Kecskes (46e, jeu dur), Karlen (65e, jeu dur), Custodio (69e, jeu dur), Djuric (72e, antijeu), Neitzke (81e, jeu dur).

Votre opinion