Football: Xamax a réussi l’incroyable exploit au Brügglifeld
Publié

FootballXamax a réussi l’incroyable exploit au Brügglifeld

Les Neuchâtelois ont sauvé leur peau en Super League aux tirs au but dimanche à Aarau, remontant leur déficit de quatre buts! Quel scénario!

par
Tim Guillemin
Aarau
Les Xamaxiens l'ont fait. Hallucinant!

Les Xamaxiens l'ont fait. Hallucinant!

Keystone

«Joueurs et dirigeants passent, notre amour reste». Tel était le message des supporters xamaxiens ce dimanche au Brügglifeld. Tous n’y croyaient pas et le secteur visiteurs n’était pas plein, plusieurs fans des «Rouge et Noir» ayant renoncé à effectuer le déplacement en raison du score déficitaire du match aller (0-4), Mal leur en a pris, puisque leur équipe a été parfaite dans l’état d’esprit ce dimanche, montrant que la rencontre de jeudi était d’abord un accident.

Un gros accident, certes, un naufrage complet même, mais les Neuchâtelois ont fait honneur à leur statut de club de Super League lors de ce match retour. Ils ont en effet renversé la situation dans le temps réglementaire, assuré lors de la prolongation et… gagné aux tirs au but grâce à un dernier envoi victorieux de Geoffroy Serey Die, cinquième tireur!

Henchoz fidèle à son système

Stéphane Henchoz avait décidé de garder son système en 5-2-1-2, changeant plusieurs joueurs par nécessité (Mike Gomes blessé et Raphaël Nuzzolo suspendu), par choix (Janick Kamber et Jérémy Huyghebaert) ou un peu des deux (Afimico Pululu). Xamax est apparu transfiguré par rapport à jeudi dès les premières minutes de jeu, la rage montrée par ses joueurs étant sans commune mesure avec l’apathie aperçue quatre jours plus tôt à la Maladière.

Chaque duel était disputé, chaque contact âprement joué et Aarau a vite compris que Xamax y croyait encore. Les cartons jaunes se sont multipliés (sept au total en première période!) et Xamax, emmené par un formidable Kemal Ademi, avait déjà remonté trois de ses quatre buts à la pause! Et il s’en est même fallu de très peu pour que le score soit de 0-4 à la mi-temps. Un chiffre résume tout: Xamax a cadré six tirs lors des quarante-cinq premières minutes, Aarau aucun.

Xamax a ouvert le score grâce à un penalty impeccablement transformé par Geoffroy Serey Die à la 20e, après une faute sur l’invité surprise de la composition en attaque, le revenant Gaëtan Karlen. Aarau a commencé à douter, d’autant plus que le géant Marcis Oss a inscrit le 0-2 à la 29e d’un puissant coup de tête sur un corner de Geoffrey Tréand. Le même Tréand a botté le corner du 0-3, repris de la tête par Kemal Ademi cette fois (38e). Le grand avant-centre xamaxien a même eu la balle du 0-4 à la 41e sur une frappe croisée, mais Djordje Nikolic a pu s’interposer cette fois. 0-3 à la pause!

Confronté à la blessure d’Igor Djuric, Stéphane Henchoz a été forcé de le faire sortir à la mi-temps. Le technicien a opté pour Max Veloso et Xamax a repris le match en 4-4-2 avec Veloso et Pickel sur les côtés de la défense, Charles-André Doudin et Geoffrey Tréand occupant les ailes à mi-terrain. Le jeu se durcissait alors et M. Jaccottet devait intervenir plusieurs fois pour calmer les esprits, mais Aarau a clairement élevé son niveau. Xamax a peiné à se montrer dangereux jusqu’à l’heure de jeu et le public argovien, qui n’a jamais lâché les siens, continuait à donner de la voix. Les joueurs neuchâtelois se montraient un peu plus timides, y compris dans l’attitude, après leur formidable première période.

Le premier tir cadré des deux équipes en deuxième période est intervenu à la 72e et… il a été gagnant pour Neuchâtel! Geoffrey Tréand, devant son ancien public, a profité d’une remise de la tête parfaite de Charles-André Doudin pour inscrire le 0-4 et remettre les deux équipes à égalité d’une frappe limpide du gauche. Aarau était sonné, Xamax survolté, mais les Neuchâtelois devaient maintenant penser à gérer le score. Ils ne se retrouvaient d’un coup plus dans la position du chasseur, ayant fait leur retard en 72 minutes.

Une part d'irrationnel

L’immense frayeur, celle qui aurait envoyé Xamax à coup sûr en Challenge League, a eu lieu à la 89e lorsque Marco Schneuwly a envoyé dans les gradins une reprise en apparence ultra-facile, seul à sept mètres du but de Laurent Walthert, plein axe. Une balle de maintien que l’attaquant du FCA n’a pas su transformer, pour le plus grand malheur des près de 8000 spectateurs présents. Comment Marco Schneuwly a-t-il pu rater cette occasion? Cette balle-là devait finir au fond des filets xamaxiens dans un match normal. Mais il y avait une part d’irrationnel ce dimanche au Brügglifeld, même si la rage et la fureur neuchâteloises étaient tout ce qu’il y a de plus concrètes et réelles. 0-4, score à la fin du temps règlementaire. Pouvaient alors débuter d’irrespirables prolongations sous le soleil du Brügglifeld.

Elles ont d’ailleurs commencé par une frappe enroulée de Gianluca Frontino sur le poteau de Laurent Walthert, qui paraissait battu (91e). Nouvelle frayeur pour Xamax. Geoffrey Tréand a ensuite eu la balle de 0-5, Petar Misic celle du 1-4, mais rien ne bougeait lors de la première prolongation. Lors de la deuxième période, les deux équipes, exténuées, ont semblé vouloir attendre la séance de tirs au but pour savoir laquelle allait jouer en Super League la saison prochaine. Aarau est cependant passé plus près de la décision, se montrant un tout petit peu plus frais en fin de match, sans réussir à marquer toutefois ce but qui aurait fait toute la différence.

Les tirs au but sont donc venus départager les deux équipes. Elsad Zverotic a manqué le premier des dix envois (arrêt de Laurent Walthert), Geoffroy Serey Die a marqué le dernier et Xamax a sauvé sa peau en Super League!

FC Aarau – Neuchâtel Xamax FCS 4-5 tab (0-3, 0-4, 0-4)

Brügglifeld, 7526 spectateurs (guichets fermés, secteur visiteurs pas plein). Arbitre M. Jaccottet.

Buts: 20e Serey Die, penalty, 0-1, 29e Oss 0-2, 38e Ademi 0-3, 72e Tréand 0-4.

Tirs au but: Zverotic manque (arrêt Walthert), Veloso marque, Jäckle marque, Tréand marque, Bürgy marque, Corbaz marque, Misic marque, Ademi marque, Karanovic marque, Serey Die marque.

Aarau: Nikolic; Giger, Leo, Bürgy, Obexer; Jäckle, Zverotic; Tasar, Peyretti (71e Misic), Schneuwly (92e Karanovic); Maierhofer (83e Frontino). Entraîneur: Patrick Rahmen.

Xamax: Walthert; Pickel, Sejmenovic, Oss, Djuric (46e Veloso), Tréand; Di Nardo, Serey Die; Doudin (92e Corbaz); Ademi, Karlen (62e Ramizi, 77e Pululu). Entraîneur: Stéphane Henchoz.

Avertissements: 3e Doudin (jeu dur), 9e Ademi et Frontino (altercation), 12e Leo (jeu dur), 18e Zverotic (jeu dur), 36e Tasar (jeu dur), 45e Pickel (antijeu), 55e Karlen (jeu dur), 65e Bürgy (jeu dur), 73e Di Nardo (comportement antisportif), 80e Giger (jeu dur).

Notes: Aarau sans Peralta (blessé). Xamax sans Gomes (blessé) ni Nuzzolo (suspendu).

Votre opinion