Football: Xamax - Aarau: Laperrière évoque le rôle de l'arbitre

Publié

FootballXamax - Aarau: Laperrière évoque le rôle de l'arbitre

Le barrage aller de ce jeudi (19h) sera dirigé par Stephan Klossner. L'ancien arbitre vaudois parle de sa propre expérience.

par
Nicolas Jacquier
Stephan Klossner (37 ans) dirigera le barrage aller Xamax - Aarau de ce jeudi soir.

Stephan Klossner (37 ans) dirigera le barrage aller Xamax - Aarau de ce jeudi soir.

Keystone

Ce jeudi soir, NE Xamax devra répondre présent s'il entend faire la différence dès la première manche contre Aarau. Un match qui, en raison de ses différents enjeux, financiers notamment, s'annonce chaud et dans lequel le rôle de l'arbitre pourrait s'avérer lui aussi déterminant. A cet égard, la Swiss Football League a désigné Stephan Klossner, un Bernois de 37 ans, arbitre FIFA depuis 2012.

S'il n'appartient pas à la catégorie des meilleurs arbitres européens, M. Klossner peut se prévaloir de son expérience des rencontres à fort enjeu. Cette saison, il n'a pas vraiment porté chance à NE Xamax lors du seul match des Neuchâtelois qu'il a sifflé (défaite 3-2 à Saint-Gall), alors qu'Aarau compte une victoire (contre Schaffhouse) et un revers (contre Chiasso) sous sa direction dans le même laps de temps. Durant sa carrière (397 matches), ce biologiste de formation a déjà distribué 1624 avertissements, sorti son carton rouge à 91 reprises et accordé 116 penalties.

«Ce qui compte, c'est d'être prêt dans sa tête. Compte tenu de son vécu, M. Klossner devrait l'être…» Le Vaudois Jérôme Laperrière (49 ans) connaît bien ce genre de rendez-vous, car il en a souvent arbitré. «Pour me préparer au mieux à ce qui m'attendais, confie-t-il, je faisais de la préparation mentale avec une hypnothérapeute.»

Le dernier match à l'Espenmoos

C'est notamment lui qui, le 25 juin 2010, avait sifflé le match retour des barrages entre Saint-Gall et Bellinzone, coïncidant avec le dernier match joué à l'Espenmoos - on avait joué à guichets fermés, devant 11'300 spectateurs. Après avoir déjà perdu le match aller au Tessin (3-2 pour Bellinzone), les Brodeurs s'étaient inclinés 0-2 devant leur public. «La fin du match avait été épique, se souvient notre interlocuteur. Les gens avaient pété les plombs, ils avaient tout cassé.»

Actuel président de la Commission des arbitres vaudois, l'habitant de Begnins n'a pas oublié non plus les heures qui avaient précédé le coup d'envoi de Young Boys - Bâle, la «finalissima» du championnat en 2010 (0-2 pour les visiteurs). «Rien n'avait filtré sur le nom de l'arbitre désigné. Urs Meier (ndlr: patron des arbitres à l'époque) avait caché son choix de me donner le match. Tout le monde pensait que le match serait dirigé par Massimo Busacca. Le jour même de la rencontre, le «Blick» n'avait pas hésité à titrer: «Surtout pas Laperrière»! Mais sur la pelouse, tout s'était heureusement bien passé.»

Au printemps 2011, Jérôme Laperrière avait eu moins de chance lors d'un match capital pour le maintien disputé entre Bellinzone et Saint-Gall. «La hantise d'un arbitre, c'est d'oublier un penalty indiscutable… comme je l'avais fait ce jour-là pour les Tessinois.» En guise de «souvenirs» traumatisants pour le quatuor arbitral, des vestiaires défoncés, une voiture sprayée, le vol d'une alliance et des déprédations multiples.

On ne peut que souhaiter un meilleur retour chez lui à M. Klossner dans quelques heures. Mais ça, cela dépend peut-être aussi de Xamax…

Ton opinion